"Taxez-nous !" : Gemma McGough, la millionnaire qui réclame avec une centaine d'autres la taxation des grandes fortunes

écouter (2min)

La fondatrice de la branche anglaise de l’association Patriotic Millionaires a signé mercredi, avec une centaine d'autres millionnaires, une lettre intitulée "In tax we trust".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une lettre des Patriotic Millionaires, le 20 janvier 2022, pour réclamer davantage d'impôts sur les revenus les plus élevés (CAPTURE D'ECRAN INTAXWETRUST)

"Taxez nous !" Le message est court et explicite. Il a été lancé mercredi 19 janvier par une centaine de millionnaires dans une lettre [document en anglais] adressée au forum économique mondial de Davos, grand rassemblement annuel des dirigeants les plus influents de la planète. Gemma McGough, self-made-woman britannique de 40 ans, fondatrice de la branche anglaise de l’association Patriotic Millionaires, est à l’origine de cet appel.

Le texte s'intitule "In tax we trust", ce qui signifie "nous croyons en l’impôt" en français. "C’est simple, résume le texte, c’est la taxe ou les fourches ! Si l’on continue à taxer les travailleurs, via la TVA, l’augmentation du coût de la vie, les prix de l’énergie, etc. et qu’en parallèle les montagnes d’argent accumulées par les plus riches d’entre nous pendant cette crise échappent à l’impôt, nous allons droit vers la souffrance", explique Gemma McGough au Guardian.

Gemma McGough demande de regarder les chiffres et d’en tirer les conséquences. Du magazine Forbes à l’ONG Oxfam, le constat est le même : les deux années de pandémie de Covid-19 ont rendues les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. "Honnêtement, explique la lettre, nous millionnaires, nous pouvons dire que pendant que le monde traversait une longue période de souffrance, nous avons vu notre richesse augmenter. Et nous savons aussi, en tant que millionnaire, que les systèmes fiscaux ne sont pas justes. D’où notre demande : taxez nous, taxez nous maintenant."

Les Patriotic Millionaires avancent un calcul simple : au Royaume-Uni, les foyers dont la fortune dépasse 4 millions d’euros ne représentent que 1% des contribuables. Augmenter leurs impôts de 5% permettrait de dégager 70 milliards pour les écoles, les hôpitaux ou la police.

Gemma McGough ne vient pas de le découvrir : cela fait des années qu’elle milite pour un impôt sur la fortune. En 2022, elle en est à sa troisième lettre. Le texte est signé par une centaine de millionnaires et milliardaires, y compris des têtes d’affiches comme l’héritière de l’empire Disney. Gemma McGough, elle, tient sa fortune d’une start-up revendue pour plusieurs millions, argent avec lequel elle a lancé une fondation de charité. Mais, pour bien redistribuer, elle juge que ça ne suffit pas. "Avec mon mari, nous avons été chanceux. Nous avons réussi, nous sommes dans le club et nous voulons faire notre part. C’est juste une question d’équité."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.