Mags Lunn, la caissière anglaise qui a eu le réflexe de se mettre à la hauteur d'un enfant autiste en crise

écouter (2min)

En début d'année 2022, Mags Lunn, caissière dans un supermarché en Angleterre, a eu la bonne attitude face à un enfant autiste qui a fait une crise dans le magasin au sein duquel elle travaille. Six mois plus tard, la presse britannique a rapporté cette belle histoire mercredi. 

Article rédigé par
Marion Lagardère - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La chaîne de supermarché Asda, dans laquelle travaille Mags Lunn, a raconté sur son compte Twitter dimanche 5 juin l'histoire la liant à Hudson. (CAPTURE D'ÉCRAN TWITTER)

Comment réagir lorsque qu’un enfant autiste est victime d’une crise soudaine ? Comment réagir quand on ne sait pas que, comme des centaines de milliers de personnes, l’enfant est victime de ce trouble neuro-développemental ? C’est l’histoire d’un bon réflexe : celui de Mags Lunn, une caissière, face à la crise d’un enfant autiste. Début 2022, Hudson, 3 ans, s’est effondré en hurlant sur le carrelage à quelques mètres de sa caisse, dans un supermarché de Darlington, dans le nord de l'Angleterre. Mags Lunn, 60 ans, s’est accroupie par terre et s’est mise à son niveau. Elle lui a proposé de venir s’asseoir à sa place, derrière la caisse, et de regarder les choses depuis un autre point de vue. Le petit garçon s’est arrêté de pleurer et l’a serrée dans ses bras, avant effectivement d’aller voir comment marche la caisse.

La mère d’Hudson, Bex, a raconté cette scène à plusieurs médias britanniques mercredi 8 juin. Elle a surtout dit son soulagement tant, avant cette rencontre, le fait d’aller au supermarché avec son fils était une épreuve de force, une source d’angoisses et de stress. L’histoire est rapportée par à peu près tous les médias britanniques, de la BBC à The Independent en passant par l’Evening Standard, qui décrivent comment, en six mois, Mags est devenue la meilleure amie d’Hudson, celle qu’il voit désormais quatre fois par semaine. C'est un petit miracle puisque faire les courses était sa hantise.

Trop de mouvements, trop de gens, trop de bruit : à chaque sortie, il s’effondrait et hurlait. "Malheureusement, explique sa mère, dans ce genre de situation, alors que vous êtes en train de lutter pour rassurer votre enfant, les gens vous regardent de haut. Ils font des commentaires et pensent que c’est un caprice. Mags, elle, n’a prononcé aucun jugement : elle est venue, elle a pris quelques minutes de son temps et ça a tout changé."

En effet, aujourd'hui Hudson n’a plus peur du supermarché. Il n’a pas refait de crise là-bas depuis six mois. Pour couronner le tout, Mags et ses collègues lui ont offert un mini caddy et un stand pour jouer au marchand, jeu qu’il adore et qu’il ne lâche jamais d’après sa mère. Mags Lunn, la caissière, a un petit fils autiste. C’est comme ça qu’elle a compris que la crise n’avait rien à voir avec un caprice et son geste rappelle combien il est bon de ne pas juger trop vite, de douter, de prêter attention et tendre la main. Bref, se mettre à la bonne hauteur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.