Cet article date de plus de trois ans.

L'étoile du jour. La disparition depuis trois mois de l'actrice chinoise Fan Bingbing

écouter (3min)

Coup de cœur ou coup de griffe : tous les matins, Marie Colmant distribue ses bons points. Aujourd'hui, l'absence de nouvelles de l'actrice chinoise Fan Bingbing.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'actrice chinoise Fan Bingbing, au Festival de Cannes le 11 mai 2018. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

L'étoile du jour ce matin est une immense star de cinéma en Chine. Cette femme, c'est Fan Bingbing qui a disparu depuis trois mois. Imaginez une seconde que Beyonce disparaisse du jour au lendemain et que personne ne sache où elle est. C'est dire la taille du tremblement de terre que représente aujourd'hui la disparition de Fan Bingbing, super-vedette en Chine mais pas seulement, puisque Fan Bingbing fait l'aller et retour entre les super productions américaines et chinoises, des X men aux impératrices chinoises. Mais depuis juin dernier, plus rien, son compte instagram, d'ordinaire en surchauffe, est fermé et son nom est effacé de l'affiche de Air Strike; son dernier film tourné avec Bruce Willis.

Détenue pour fraude fiscale ?

Début septembre, on apprend que Fan Bingbing est au secret, détenue quelque part, au prétexte de fraude fiscale. En Chine, cette fraude a un nom, elle s'appelle les contrats yin et yang : un contrat officiel qui déclare le tiers des gains environ et un deuxième qui envoie le reste de l'argent ailleurs. Oui, clairement, c'est une fraude. Sauf que d'abord la pratique du contrat yin et yang est extrêmement répandue dans le milieu du cinéma en Chine et que jusqu'à présent, elle ne gênait personne. C'est le premier point. Deuxio, les accusations de fraude fiscale sont un des prétextes préférés des autorités chinoises pour encadrer les opposants. On se souvient par exemple que l'artiste plasticien Ai Wei Wei, qui vit aujourd'hui en exil à Berlin, avait disparu lui aussi pendant 91 jours avant de refaire surface et de se retrouver assigné à résidence pendant trois ans et de voir son passeport confisqué. C'est exactement ce qui arrive aussi à Fan Bingbing.

Pourquoi lui reprocher ça maintenant ? Peut-être faut-il aller chercher au-delà des explications de Pékin qui d'ordinaire chouchoute ses stars, à condition que celles ci restent dans le droit chemin. Peut-être faut-il fouiller davantage dans le CV de Fan Bingbing à la recherche de ce qui aurait pu énerver Pékin au point de la faire disparaître. Tiens, par exemple, un voyage au Tibet, région sous surveillance, interdite aux étrangers. Et où était donc Fan Bingbing juste avant de disparaître en juin dernier ? Dans un hôpital pour enfants au Tibet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.