L'étoile du jour, France info

Aux États-Unis, Egypt Bush, 6 ans seulement et déjà autrice de livres pour enfants

Cette jeune new-yorkaise originaire de Trinidad-et-Tobago vient de publier son quatrième livre pour enfants depuis le mois de juin. Une vocation née pendant le confinement en mars. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le succès est au rendez-vous : plus d’un millier d’exemplaires ont été vendus.
Le succès est au rendez-vous : plus d’un millier d’exemplaires ont été vendus. (CAPTURE D'ECRAN FOX NEWS)

Elle s’appelle Egypt Bush, elle va avoir 6 ans dans quelques jours et, bien loin de toutes les préoccupations politiques qui agitent les États-Unis, elle vient de rentrer en CP, après de nombreuses semaines confinées dans le Queens à New-York pour cause du coronavirus Covid-19. Un confinement qui a changé sa vie. Parce qu’avant, raconte le New York Post, son père, chauffeur de bus de son état, l’emmenait toutes les semaines à la bibliothèque, où elle rapportait à chaque fois 10 à 14 livres de petites histoires à lire avant de s’endormir pour elle et son frère. Un rituel qui s’est brusquement arrêté en mars.

Plus de bibliothèques ni de librairies ouvertes, il a fallu faire avec les derniers emprunts, autrement dit, douze livres, qu’elle a lus, et relus, et re-relus. À haute voix évidemment, jusqu’à gentiment épuiser son père, Rahiem, qui a alors lancé la phrase qui a tout déclenché : ''Et pourquoi, toi, tu n’inventerais pas tes propres histoires ?'' Immédiatement, elle lui en raconte une, du tac au tac, où il est question d’une petite fille qui découvre que les super-héros n’existent pas que dans les fictions mais qu’on peut les croiser dans la vraie vie, en blouse blanche. Des soignants qui luttent contre un mal invisible et particulièrement coriace, un coronavirus.

Tout ce que j’ai à dire, c’est : soyez gentils, restez positifs, profitez de chaque jour et surtout n’attrapez pas le coronavirus

Egypt Bush, jeune autrice de 6 ans

Fox News

Le père, impressionné, prend des notes et lui propose le lendemain de retranscrire tout cela dans un cahier. Confinement oblige, il fallait bien occuper les enfants ! Sauf que ce qui n’était qu’un passe-temps finit par prendre une ampleur inattendue : Egypt invente une histoire, puis deux, puis une troisième. Au point qu’un ami de ses parents, graphiste, propose de les illustrer et de les publier. Depuis le mois de juin, la petite New-Yorkaise en a signé quatre, toutes autour du même thème : le super-pouvoir de l’entraide.

Le succès est au rendez-vous : plus d’un millier d’exemplaires ont été vendus. Elle a même reçu les visites des journalistes de Fox News et CBS, intrigués de voir une enfant n’ayant pas passé le confinement scotchée sur une tablette numérique. ''Tout ce que j’ai à dire, leur a-t-elle expliqué, c’est : soyez gentils, restez positifs, profitez de chaque jour et surtout n’attrapez pas le coronavirus.'' Tout est dit.

Le succès est au rendez-vous : plus d’un millier d’exemplaires ont été vendus.
Le succès est au rendez-vous : plus d’un millier d’exemplaires ont été vendus. (CAPTURE D'ECRAN FOX NEWS)