À 92 ans, cette grand-mère américaine cartonne sur TikTok avec une vidéo sur… ses futures funérailles

écouter (2min)

Aux États-Unis, Lilian Droniak, connue sous le pseudo "Lil grandma", est une de ces mamies vedettes du réseau social préféré des jeunes avec 4,5 millions d’abonnés. Elle en a donc profité pour aborder le sujet tabou de la mort, "parce qu’on vit mieux sa vie quand on a pas peur".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Lilian Droniak, une grand-mère américaine de 92 ans sur son compte TikTok. (CAPTURE D'ÉCRAN)

Ce n’est pas une vidéo de danse, ou de chant. Non. Lilian Droniak, 92 ans, a préféré publier la liste de ce qu’elle souhaite pour ses futures funérailles. "Voici les règles à suivre, dit-elle dans cette courte vidéo, vous pouvez pleurer, mais pas trop, ne vous mettez pas dans tous vos états, ensuite, Bertha n’est pas invitée, ne la laissez pas venir, et enfin, après tout ça, trinquez, enivrez-vous, faites la fête et buvez un coup pour moi."

Elle précise que ce n’est pas pour tout de suite puisqu’elle est en pleine forme, mais voilà, sa liste a été vue plus de 33 millions de fois, partagée et approuvée à peu près autant. Et elle a largement dépassé le petit monde du réseau social TikTok, puisque des sites d’information du monde entier, en Inde, au Mexique, en République Tchèque, en France aussi relaient son succès depuis une semaine.

@grandma_droniak it wont be any time soon but dont forget it #funeral #grandma #rules #dontcry #funeralservices #wake #greenscreen ♬ original sound - grandma_droniak

Il faut dire que le thème est universel et que Lilian Droniak a l’art de parler sans tabou. Depuis quelques années, elle est l’une des grand-mères vedettes de TikTok, c’est son petit-fils Kevin, 23 ans qui l’a inscrite en 2019, et cela fait maintenant trois ans qu’elle se filme elle-même tous les jours et parle d’amour, des joies du célibat, de ses amitiés déçues (comme avec la fameuse Bertha), ou encore de maquillage à ses 4,5 millions d’abonnés.

"Il faut bien blaguer un peu sur la mort"

Grâce aux réseaux sociaux, Lilian Droniak s’offre un peu une deuxième vie. La première étant très modeste. Elle est née en 1930 dans le Connecticut, au nord-est des États-Unis, où elle habite encore aujourd’hui. Elle a quitté l’école à 16 ans pour entrer à l’usine comme ouvrière, poste qu’elle a occupé jusqu’à ses 62 ans, lorsqu’elle a décidé de prendre sa retraite.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Grandma Droniak (@grandma_droniak)

Et puis, son petit-fils est né, et un lien très fort s’est installé. Pour lui, elle a joué le jeu des vidéos sur Youtube, des photos sur Instagram, celui de raconter sa vie. Alors pourquoi donc parler de la mort ? "Parce qu’il faut bien blaguer un peu sur la mort, dit-elle au magazine Insider, ça va tous nous arriver, aussi effrayant que ça puisse paraitre, c’est bien pour ça que je veux en rire, pour lever ce tabou, et parce qu’on vit mieux sa vie quand on n’a pas peur."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.