L'éphéméride, France info

5 décembre 1484, la Chasse aux sorcières est ouverte

Il y a 520 ans, une bulle papale, "Summis desiderantes affectibus", ordonne et organise la mise en place d'une chasse aux sorcières qui va faire 50 à 100 000 victimes en deux siècles.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(La chasse aux sorcières ©)

Le 5 décembre 1484, le pape Innocent VIII lance officiellement "la chasse aux sorcières" . Dès lors, tout est permis, ou presque. Les accusés, le plus souvent des femmes, sont arrêtées sur simple délation: malheur à celles trop jolies, trop indépendantes ou exerçant un métier dit d’homme... Une fois dénoncées, elles sont arrêtés, torturées, jugées par un tribunal religieux, et celles qui ne meurent pas sous la torture sont brûlées vives.

Pour les historiens d’aujourd’hui, cette chasse aux sorcières n’était rien d’autre qu’une façon de remettre les femmes à la place qu’on avait décidé de leur donner - c’est à dire tout en bas de l’échelle du pouvoir . Car à partir de la fin du Moyen-âge et jusqu'à l'époque romaine, les hommes vont petit à petit grignoter l'autonomie des ses femmes. Une autonomie difficile à acquerir.

La chasse aus sorcières, c'était aussi un moyen de s'assurer le respect et le soutien du petit peuple, qui, confronté à une vie difficile, assouvissaient ses frustations en accusant telle ou telle femme d'être la cause des malheurs de tous. La chasse aux sorcières, ou le meilleur moyen de combattre l’esprit de révolte .

A lire pour en savoir plus > Le site de l'université de Lausanne, sur les chasses aux sorcières en Suisse.

(La chasse aux sorcières ©)