L'éphéméride, France info

4 décembre 1986, les étudiants sont dans la rue

Il y a 28 ans, les étudiants et les lycéens descendaient dans la rue pour protester contre un projet de loi qui vise entres autres choses à instaurer la sélection à l'université.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Extrait du documentaire "Devaquet si tu savais" de Franck Schneider et Francis Kandel)

Le 4 décembre 1986, une manifestation monstre défile à Paris entre Bastille et Invalides. Il y aurait là 150 000 personnes selon la police, 1 million selon les organisateurs. Ces manifestants sont des lycéens et des étudiants, poussés dans la rue par le projet de loi Devaquet , du nom du ministre délégué à l’enseignement supérieur. 

Depuis plusieurs semaines alors, des universités, entraînées par celles de Dijon, Caen, et Villetaneuse, sont en grève contre la loi Devaquet. Un loi qui prévoit notamment de permettre la sélection des étudiants à l’entrée à l’université , en fonction des besoins du marché, des capacités d'accueil des établissements, mais des performances scolaires des futurs étudiants. Une perspective inacceptable aux yeux de la jeunesse de 1986. Pas question de désarmer.

Mais le lendemain de cette manifestation, le 5 décembre, une seconde manifestation va tourner au drame. Bien après la fin de la manifestation, un étudiant de l’Ecole supérieure des professions immobilières est poursuivi et passé à tabac par des policiers. Il mourra un peu plus tard à l’hôpital Cochin. Il avait 22 ans. Son nom : Malik Oussekine .

En apprenant la nouvelle au matin du 6 décembre, Alain Devaquet démissionne. Le 8 décembre, le premier ministre, Jacques Chirac, décider de retirer ce projet de loi sur les universités. 

A voir, cette vidéo de Luc Chatel , alors étudiant à la Sorbonne, qui sera par la suite ministre de l'Education de 2009 à 2012. Il s'exprime sur les blocus des universités. 

(© Extrait du documentaire "Devaquet si tu savais" de Franck Schneider et Francis Kandel)