"This is going to hurt", une série drôle et dramatique sur la vie à l'hôpital

écouter (3min)

L'acteur britannique Ben Whishaw brille dans ce regard acerbe et comique sur le système de santé britannique. L'histoire d'un gynécologue au bout du rouleau mais entièrement dévoué à son service.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
  (BBC / PHOTO NUMÉRIQUE)

Adam est un jeune gynécologue submergé de travail dans un hôpital en sous-effectif au Royaume-Uni en 2006. Son regard lucide sur son travail est à la fois cynique et plein d’humour. Face caméra, il nous parle, pour commenter ou désamorcer une situation, ou faire de bons mots. Il reçoit chaque jour des dizaines de femmes, surveille leur grossesse, les accouche, au sein d’un service débordé, jusqu’à ce qu’une erreur humaine le bouleverse et bouleverse sa vie.

On se dit au départ qu’on n’a pas envie de voir une nouvelle série sur l’hôpital en crise. Hippocrate sur Canal + l’a très bien fait. Mais c’est fou ce que cette série est à la fois drôle, humaine et touchante. La vie à l’hôpital croquée parfaitement par un mélange de comédie et de drame. De l’humour mordant, typiquement britannique.

Des personnages réalistes

Le héros, maigre comme un clou dort au début dans sa vieille Renault Super 5, on découvre peu à peu sa vie sentimentale compliquée par ses 97 heures de travail par semaine, sa mère envahissante, ses efforts pour obtenir une promotion. Pour se calmer, il tricote… 

Autour de lui, une galerie d’aides-soignants, d’internes, de chefs de service tous caustiques. Et une galerie de patientes, certaines racistes, d’autres acariâtres, de toutes couleurs et origines. L’erreur est humaine, mais à l’hôpital, elle peut coûter très cher, et c’est tout le thème de cette série très rythmée.

This is going to hurt est l’adaptation d’un best-seller : le journal intime d’un médecin, Adam Kay, lui-même gynécologue, qui s'est vendu à 2.5 millions d’exemplaires. Un livre qui a dissuadé certains étudiants de faire médecine. Une peinture des défaillances de la sécurité sociale britannique mais aussi de l’aveu même de son auteur, une lettre d’amour qui lui est adressé.

Adam Kay a lui-même adapté son livre. Un must pour cette rentrée : à la fois crue et drôle, rock’n roll et ironique, tout ce que les Britanniques savent faire le mieux au monde. La série est diffusée chaque jeudi sur Canal +. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.