"The Staircase" : une fiction américaine inspirée de "Soupçons" de Jean-Xavier de Lestrade

écouter (3min)

Dans "The Staircase", la chaîne américaine HBO fictionnalise la réalisation d'un fameux documentaire de Jean-Xavier de Lestrade, autour d'une célébrité de Caroline du Sud, accusée du meurtre de sa femme. Avec un casting de choix : Colin Firth, Toni Colette et Juliette Binoche. La série est diffusée à partir du 13 octobre sur Canal +.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Colin Firth et Toni Colette, duo d’acteurs extraordinaire dans "The Staircase". (HBO Max)

En 2004, le réalisateur français oscarisé Jean-Xavier de Lestrade avait cosigné avec Denis Poncet, Soupcons, un passionnant documentaire en huit épisodes. La préparation et le déroulement du procès d’une célébrité locale de Caroline du Sud, accusée d’avoir assassiné sa femme, retrouvée inanimée et en sang, au bas de l’escalier de leur maison.

Une série à rebondissements qui suivait l’intéressé et retraçait avec une précision d’orfèvre ce procès. Une série tellement coup de poing que ses images projetées en appel permirent de renverser le jugement. Cette série avait lancé la vogue des podcasts qui réexaminent des affaires criminelles.

18 ans plus tard, la chaîne américaine HBO a l’idée de faire de cette affaire et du tournage du documentaire une série qui est diffusée à partir de jeudi 13 octobre sur Canal +.  Les protagonistes sont donc à la fois la célébrité accusée et le documentariste français. Le titre en anglais c’est The Staircase, l’escalier. Au premier épisode, la police arrive vite après le coup de téléphone du mari qui trouve sa femme en sang. La police confine tout le monde. Le procureur travaille à charge contre la célébrité. Au même moment en France, un documentariste se passionne pour l’affaire.

Une série passionnante 

Cette série est à son tour fascinante. Elle bénéficie d’acteurs de haute volée, Colin Firth dans le rôle du romancier Michael Peterson, une impressionnante Toni Colette dans le rôle de sa femme, qu’on voit au gré de flashbacks savamment mis en scène, mais aussi Juliette Binoche dans le rôle de la monteuse du documentariste français.

Seul bémol, et pas le moindre, il est donné par Jean-Xavier de Lestrade qui parle de trahison : "Ce que montre la série sur notre intégrité professionnelle est hyper trash." Et de pointer les inventions de la série : jamais il n’aurait demandé à l’accusé de rejouer une scène devant sa caméra par exemple.

De fait, dans son documentaire, Jean-Xavier de Lestrade cherchait à faire le procès de la justice aux États-Unis. Ce n’est pas le cas de cette fiction, The Staircase n’est pas à prendre au pied de la lettre, mais sinon, c'est une série totalement absorbante.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.