Série. "Les Hautes herbes", un thriller à hauteur d'enfant

écouter (3min)

Jérôme Bonnell plante son thriller "Les Hautes herbes" comme un puzzle dans la France rurale et nous en fait suivre les événements tragiques à travers les yeux d'un enfant. La série diffusée le jeudi 6 janvier sur Arte est déjà disponible intégralement sur la plateforme arte.tv. 

Article rédigé par
Laurent Valiere - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuelle Devos dans la série "Les Hautes herbes". (Image & Compagnie)

Vernou-sur-Brenne, en Touraine. Une ville rurale, des agriculteurs en difficultés financières, des ouvriers en grève, des garde-champêtres, le café du coin, des gilets jaunes et l’étrange disparition d’un saisonnier. C’est le point de départ de la série Les Herbes hautes, ce thriller en trois épisodes sur fond réaliste disponible dès aujourd’hui gratuitement sur la plateforme d’Arte.

Emmanuelle Devos incarne une traductrice qui retourne sur ses terres et se met à la recherche de cet homme disparu. C’est ce personnage qui a intéressé l’actrice. C’est la troisième fois qu’Emmanuelle Devos tourne avec Jérôme Bonnell, dont elle aime la patte qui rappelle Claude Chabrol. 

Dans Les herbes hautes, on croise des couples qui se trompent, et aussi un enfant timide et muet dont la mère victime d’un accident de la circulation est dans le coma. Il est le fil conducteur de toute cette histoire. C’est par ses yeux que l’histoire se raconte. La série est trouble, tout en délicatesse et en justesse, avec sa peinture en creux de la France hors des grandes villes.      

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.