Cet article date de plus d'un an.

La série iranienne "The Actor" de Nima Javidi, grand prix du festival Séries Mania à Lille

La série iranienne "The Actor" remporte le grand prix du jury au festival Séries Mania à Lille, ce vendredi 24 mars. Une édition 2023 marquée par un grand nombre de séries autour du changement climatique et de nombreuses fictions comiques françaises.
Article rédigé par franceinfo - Laurent Valière
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Ali (Navid Mohammadzadeh ) and Morteza (Ahmad Mehranfat), deux acteurs qui mettent leur talent au service de détectives dans la série iranienne "The Actor", grand prix au festival Séries Mania, à Lille, le 24 mars 2023. (HA INTERNATIONAL)

La série iranienne The Actor a remporté vendredi 24 mars, le grand prix de la compétition internationale du festival 2023 Séries Mania, à Lille. Le jury était présidé par la créatrice de Westworld, Lisa Joy, avec notamment, Emmanuelle Béart.

Dans cette série en 26 épisodes qui oscille entre suspense et humour, le réalisateur, Nima Javidi, raconte les aventures de deux comédiens au chômage qui, pour continuer à exercer leur métier, mettent en scène des farces élaborées et costumées, principalement payées par les riches de Téhéran. Jusqu'à ce que le duo attire l'attention d'une sombre société privée, qui va les utiliser comme enquêteurs. Et ça va marcher ! La série n’a pas encore de diffuseur en France.

Cette année, les séries présentées au festival lillois ont beaucoup parlé du changement climatique. Abysses, bientôt sur France 2, raconte la revanche du monde marin contre les humains, et la série norvégienne The Fortress, qui a reçu le prix du meilleur scénario, imagine une Norvège volontairement coupée du monde par son nouveau dirigeant populiste. Il fait construire un mur pour empêcher l’arrivée de tout réfugié climatique. Une dystopie angoissante.   

Côté français, les comédies ont tout raflé

D’abord, Sous contrôle avec Léa Drucker, dans le rôle de la directrice d’une organisation humanitaire, propulsée ministre des Affaires étrangères. Une série bientôt sur Arte. Et Rictus d’Arnaud Malherbe, qui imagine un monde sans rire. La série dresse en creux un portrait de notre société, où l’on ne peut plus rire de tout, avec Fred Testot qui est poursuivi pour avoir provoqué une crise de rire à une stagiaire. La série sera bientôt sur OCS.  

Un coup de cœur enfin, seulement récompensé d’un prix d’interprétation : De Grâce, splendide tragédie grecque, réalisée par Vincent Maël Cardona, auréolé déjà il y a deux ans du César dur premier film. ça se passe chez les dockers du Havre, au milieu de trafics de drogue en tous genres, avec l'acteur Olivier Gourmet, impérial en patriarche, et Panayotis Pascot, l’un de ses trois fils, pour une fois dans un rôle tragique. À voir à l’automne, sur Arte.   

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.