L'empire des séries, France info

L'empire des séries. Une "Guerre des mondes" terre à terre

"La Guerre des mondes" de H.G. Wells est adaptée en série sur Canal +. Gabriel Byrne, Elisabeth McGovern incarnent certains survivants, et Léa Drucker est la scientifique qui, dans son laboratoire des Alpes, découvre le signal émis par les Martiens. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Dans l\'adaptation en série de La guerre des mondes, les villes ne sont pas détruites. Avec Gabriel Byrne et Elizabeth McGoven.
Dans l'adaptation en série de La guerre des mondes, les villes ne sont pas détruites. Avec Gabriel Byrne et Elizabeth McGoven. (JOSS BARATT / URBAN MYTH FILMS)

C’est en 1898 que paraît La Guerre des mondes. Son auteur H.G. Wells imagine l’attaque de la terre par des Martiens. Si Steven Spielberg en a fait un film catastrophe avec Tom Cruise, la nouvelle série en 8 épisodes de Canal + est tout l’inverse : un récit intimiste dans des villes foudroyées par une onde  électromagnétique qui tue la population, sauf quelques rescapés. 

On ne voulait pas détruire les villes

Howard Overman, auteur-producteur de ''La Guerre des mondes''

franceinfo

L’auteur, le britannique Howard Overman, voulait une série réaliste :

"On ne voulait pas détruire les villes. Parce que dès que vous détruisez les villes, et que vos personnages traînent au milieu de ruines, le monde change à un tel degré que le spectateur ne le reconnaît plus. Je voulais laisser les villes intactes mais juste tuer les gens. Le réalisme, c’était vraiment très important pour moi. Même si c’est une série de science-fiction, je voulais que ça reste de la science-fiction modeste, sans vaisseaux spatiaux qui volent dans le ciel. Ou alors s’il y en a, on ne les voit pas."  

J'ai compris qu'aujourd'hui le danger ne vient pas de Martiens mais de notre propre capacité à nous détruire

Gabriel Byrne, acteur dans ''La Guerre des mondes''

franceinfo

Si les Martiens envoient toujours des sortes de chiens métalliques faits de fer et de chair, Howard Overman a choisi de raconter surtout des destins individuels de rescapés : un migrant venu du Soudan, une mère de famille britannique débordée et un scientifique quitté par sa femme, incarné par Gabriel Byrne.

Gabriel Byrne trouve l’histoire toujours d’actualité : "Quand j’ai lu le livre dans mon adolescence, je prenais l’histoire au mot, je croyais que des soucoupes volantes allaient nous attaquer et contrôler l’univers. Mais aujourd’hui, j’ai compris que le vrai danger ne vient pas des extra-terrestres, mais de notre propre capacité à nous auto-détruire. Beaucoup pensent que la catastrophe est déjà là : il est peut-être déjà trop tard pour s’attaquer aux effets catastrophiques du changement climatique."  

Pour moi, il s'agit d'un film de guerre

Léa Drucker, actrice dans ''La Guerre des mondes''

franceinfo

Léa Drucker incarne une scientifique dans un observatoire situé dans les Alpes. Elle a vécu la série comme un film de guerre : "Cela pose aussi la question de comment on se comporte en période de guerre, comment on se comporte quand on est en état de survie. Moi, mon lien avec cette histoire, c’était que je ne connais pas la guerre. Je ne connais rien de la guerre. Mais je me suis appuyée sur des photos, des reportages de guerre, je me suis souvenue de récits de mes grands-parents."  

La série La Guerre des mondes aurait pu être plus resserrée et moins caricaturale dans ses personnages. Une coproduction franco-britannique qui se veut réaliste et humaine, au risque de devenir ennuyeuse. Peut-être qu’un peu plus d’action n’aurait pas fait de mal à ce qui ressemble plus à une série d’auteur.

Tous les épisodes sont disponibles sur la plateforme de Canal +.

Dans l\'adaptation en série de La guerre des mondes, les villes ne sont pas détruites. Avec Gabriel Byrne et Elizabeth McGoven.
Dans l'adaptation en série de La guerre des mondes, les villes ne sont pas détruites. Avec Gabriel Byrne et Elizabeth McGoven. (JOSS BARATT / URBAN MYTH FILMS)