L'empire des séries. Pour écrire "Dix Pour Cent", Fanny Herrero s'est inspirée de la "vraie vie" des acteurs

écouter (723min)

Chaque jour cet été, Laurent Valière vous fait entrer dans les coulisses de la fabrication des séries. Mercredi 27 juillet, "Dix pour cent" avec sa scénariste, l’auteur des trois premières saisons, Fanny Herrero. 

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Isabelle Huppert dans la série "Dix Pour Cent". (FRANCE 2)

Lorsque elle écrit Dix Pour Cent pour France 2, Fanny Herrero imagine des acteurs en situation, mais aussi des agents d’acteurs. Pour cela ,elle s’inspire de véritables agents, connus dans le monde du cinéma.

Mathias Barneville, incarné par Thibault de Montalembert est ainsi inspiré par Bertrand de Labbey, fondateur de la réelle agence Artmédia et premier agent de Gérard Depardieu. Andréa, l’héroine lesbienne et froide, incarnée par Camille Cottin par Elisabeth Tanner, agent dans la "vraie vie" de Charlotte Rampling.

"On peut mettre de soi dans les personnages"

Pour tout cela, Fanny Herrero a fait des recherches sur chacun de ces vrais agents, mais elle s’est aussi projetée dans le personnage dur et charmant d’Andréa. "C'est un avatar de moi, c’est mon défouloir, c'est la personne défiltrée que parfois je rêverais d'etre justement par exemple dans des moments de réunion où il faut rester diplomate et poli. Mais elle existe quelque part, c’est ça qui est génial quand on est scénariste : on peut mettre de soi dans les personnages, on peut utiliser des personnages qui vont faire des choses que nous on s'interdit de faire", confie Fanny Herrero à franceinfo.

Enfin, il fallu trouver une thématique pour chacun des acteurs qui tournent dans Dix Pour Cent. Fanny Herrero s'explique : "Monica Bellucci en a assez d'être mise sur un piédestal par les hommes et voudrait un homme tout simple. Isabelle Huppert, elle, travaille tellement qu'elle a plusieurs tournages à la fois. Mais elle ne veut dire non à rien et elle veut dire oui à tout : c'est un tel beau travail qu’elle pose des problèmes en travaillant trop. Ce n'est pas simple de trouver une thématique, mais il y a une espèce d'évidence en fait. C'est que le thème va bien avec la personne", sourit-elle.

Isabelle Huppert - extraordinaire dans un épisode de la saison 3 - a également pu écrire quelques lignes du scénario. "Ce sont  des moments où on écoute beaucoup d'interviews des acteurs ou des actrices. On s'inspire de leur flow, de la rythmique, de leur énergie. Après, on s'est rencontrées. Bien sûr, on a fait des lectures à la table. Elle a apporté plein de choses. Parfois, elle nous demandait de rajouter çi ou ça. On se retrouvait avec des scènes qui étaient immenses. Elle est un peu comme son personnage dans la série", conclut Fanny Herrero. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.