L'empire des séries. Les bad boys dans les séries : Frank et Claire Underwood dans "House of Cards"

écouter (3min)

Chaque jour cet été, on refait la généalogie des héros de séries TV. Cette semaine, nous commencons par l'histoire des anti-héros. 

Article rédigé par
Laurent Valiere - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Claire (Robin Wright) et Frank Underwood (Kevin Spacey) de la série "House of cards".  (FR_TMDB)

Dans la série House of Cards réalisée par David FincherFrank et Claire Underwood forment un couple effrayant prêt à tout pour arriver au pouvoir et y rester. Au départ, il y a un roman cynique et réaliste britannique, le récit d’un ancien directeur de cabinet de la première ministre Margaret Thatcher qui voulait la faire chuter. En 1990, Andrew Davies en fait un feuilleton pour la BBC déjà rempli d’aphorismes comme : "La politique impose des sacrifices, le sacrifice des autres bien sûr."  Lorsque le nouveau venu Netflix se lance dans la production de séries début 2010, il tient son anti-héros à la Soprano : un homme politique bien loin de la vision rêvée que propose la série À la Maison-Blanche. Ici, tous les coups sont permis et pas forcément au bénéfice des citoyens.

David Fincher, qui racontait déjà dans Fight Club le malaise de l’Amérique, réalise une version américaine de House of Cards. Il est aidé par un scénariste qui connaît le milieu : Beau Willimon, ancien conseiller politique. Il transpose avec épaisseur et réalisme l’histoire dans la démocratie américaine. Il s’inspire à la fois de Shakespeare et de Machiavel pour raconter le parcours d’un homme politique assoiffé de pouvoir, prêt à tout pour y accéder.

En termes de anti-héros, on va être servi !

Frank Underwood est parlementaire chevronné, membre du Parti démocrate et whip (coordinateur de la majorité parlementaire au Congrès des États-Unis). Meurtrier et calculateur, cette sorte de Roi Lear est incarné avec charme et courtoisie par Kevin Spacey. Il remportera un Golden Globe. Avec sa femme Claire, jouée par Robin Wright, sorte de Lady Macbeth, ils forment un couple diabolique. À eux les mensonges, les trahisons et les chantages pour obtenir le pouvoir. Une fois en place, elle saura réclamer sa part du gain.

Six saisons sont disponibles sur Netflix. La série britannique est accessible gratuitement sur la plateforme d’Arte. Une série cynique et nihiliste sur la politique. Lorsqu’elle s’achève en 2018, Donald Trump a accédé au pouvoir. On se demande si la série a anticipé et favorisé son élection.        

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers L'empire des séries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.