L'empire des séries, France info

L'empire des séries. L'histoire des comédies. "Un gars, une fille" et Jean Dujardin.

Chaque jour cet été, Laurent Valière nous plonge dans l'histoire des meilleures séries, et nous donne des idées de séries à voir ou à revoir. Cette semaine, place aux comédies. La France a beaucoup produit de séries comiques courtes. L'une des premières sur une chaine grand public a révélé Jean Dujardin et Alexandra Lamy : "Un gars, une fille" inspiré d'une série québécoise.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jean Dujardin et Alexandra Lamy, les héros de \"Un gars, une fille\" sur France 2.
Jean Dujardin et Alexandra Lamy, les héros de "Un gars, une fille" sur France 2. (MAXPPP)

On connaissait en France les séries comiques courtes : Les Shadoks en 1968, Les Deschiens sur Canal+ en 1993. Mais en 1999 Un gars, une fille lance la mode des sitcoms française comiques courtes avant ou après le journal. Un coup de maître qui révèle deux comédiens, Chouchou et Loulou, alias Jean Dujardin et Alexandra Lamy. Comme dans toute bonne sitcom, on suit les déboires amoureux d’un couple. Jean a 32 ans, il aime les voitures, les copains, déteste faire la vaisselle, ou rendre visite à sa belle-mère. Alexandra aime discuter, est ouvertement jalouse, adore faire l’amour , du shopping et lire les magazines. 

Un gars, une fille est une série québecoise sur les perspectives différentes de la vie d’un couple qui a la quarantaine. Pour la version française, on rajeunit les personnages. Ils auront 30 ans. Mais on conserve tout le reste : une seule caméra, un cadre fixe, des plans séquences, pas de montage, des éclairages et des décors naturels.

Un cadre unique par épisode

Chaque épisode est tourné dans un cadre unique : un lit, un grand magasin, la cuisine ou la salle de bains… Pas de rires enregistrés. Ce qui compte, c’est le rythme. Il faut faire rire au bout d’une minute. Une centaine d’auteurs sont recrutés pour humer l’air du temps et fournir douze mini-sketches par jour. On utilise un langage de tous les jours. France 2 recevra des lettres de réclamation trouvant la série trop... cochonne.

Débordé, José Garcia, approché en premier, décline le rôle masculin. La productrice Isabelle Camus fait appel à un ami issu du café-théatre Jean Dujardin et l’associe à la comédienne Alexandra Lamy. Ce sera l’envol de la carrière des deux comédiens. Et l’envol des séries courtes comiques : bientôt arriveront Caméra Café, Scènes de manages et Parents mode d’emploi

Jean Dujardin et Alexandra Lamy, les héros de \"Un gars, une fille\" sur France 2.
Jean Dujardin et Alexandra Lamy, les héros de "Un gars, une fille" sur France 2. (MAXPPP)