L'empire des séries. Jonathan Cohen adore les parodies et le prouve dans "Le Flambeau"

écouter (723min)

Chaque jour cet été, on entre dans les coulisses des séries avec Laurent Valière dans l’Empire des séries. Lundi 25 juillet, Jonathan Cohen, l'auteur et l'un des comédiens de la série "Le Flambeau" sur Canal+.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jonathan Cohen, auteur et acteur de la série "Le Flambeau". (JOEL SAGET / AFP)

Il est un grand génie comique. Et pourtant, il joue toujours des personnages à coté de leurs pompes. Jonathan Cohen a commencé par "Serge le mytho" aux cotés d’Orelsan dans Bloqué sur Canal+, puis Joseph, fils raté d’un boucher juif qui se lance dans le business du cannabis dans Family Business, et maintenant auteur et acteur du Flambeau, parodie hilarante de Koh-Lanta.

Tout avait commencé par La Flamme, une parodie du Bachelor sur Canal+. Et pour la saison 2 une parodie de Koh-Lanta c’était idéal. "C’est du petit lait, quoi. C'est magnifique. Ils ont faim, ils ont froid, ils sont fatigués, ils sont poussés à bout, ils font des épreuves complètement folles. Je me dis que ça, mettre des acteurs dedans, des personnages, c'est exceptionnel", raconte Jonathan Cohen à franceinfo.

L'hommage aux séries US

Il fallait également parodier la réalisation de Koh-Lanta"Ce nétait pas rien de rentrer un peu dans cette parodie-là, parce que dans les émissions d'aventure, et tout ça, c'est quand même très technique. J'ai pris un chef-opérateur et des cadreurs qui sont rodés à l'exercice, qui se sont pliés aux codes de l'exercice de télé. Je voulais que l'image soit très rough, c'est-à-dire très brute pour que l'on croit vraiment à l'émission. Et puis après, il y a du drone. On sait comment ils filment ça : on a donc fait à la manière de..." 

Jonathan Cohen adore les séries, c’est même une source d’inspiration : "Je regarde tout ce qui se fait. J'ai besoin de me nourrir de séries. En vrai, je suis très curieux, je regarde vraiment tout. Je me dis, ils l'ont fait, c'est génial, donc on peut aller là. Très souvent, les Anglo-saxons ont ouvert beaucoup, beaucoup de portes à nous, Européens. Ils ont poussé plein de portes, repoussé des limites. Comme avec The Office, Arrested Development, Parks and Recreation, l'humour de Will Ferrell et de Adam McKay, des films, aussi, qui m'ont ouvert tout un pan de comédie. Et pas qu'à moi d'ailleurs, à tous ceux qui aiment la comédie en France. Tous ces gens-là, on peut les remercier tous les jours d'exister parce qu'ils nous ont permis de nous ouvrir aussi", conclut Jonathan Cohen. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.