"Docteur Death", l'anti "Good Doctor"

écouter (3min)

Dans cette série inspirée d'une histoire vraie, un chirurgien fait des dégâts irréparables sur ses patients. Une série stupéfiante en huit épisodes disponibles sur Starzplay.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Joshua Jackson incarne le Docteur Death (PEACOCK / EPISODIC)

2012, Dallas, Texas. Une jeune femme est opérée par le chirurgien Christopher Duntsch au Dallas Medical Center. L’infirmier dans la salle d’opération est effaré : le chirurgien fait tout faux, utilise les mauvais instruments, fait couler des litres de sang du patient au cours d’une opération qui dure 4 heures. La patiente en sort avec un nerf sectionné qui l’empêchera à jamais de parler, et de bouger l’un de ses pieds.

Un sociopathe ? Un incompétent ?

On connait Good Doctor, le médecin autiste génial. Voici son opposé : Docteur La Mort, Doctor Death : un chirurgien qui semble ne rien connaître au métier mais qui réussit à se faire embaucher, d’hôpital en hôpital, avec des lettres de recommandations impeccables.

Docteur Death, cette série américaine dont les 8 épisodes sont désormais entièrement disponibles sur la plateforme Starzplay, s’est inspirée d’une histoire vraie. 

De 2011 à 2013, un médecin charismatique et séducteur a réussi à exercer dans de nombreux hôpitaux. Il est commercial dans l’âme, arrogant, fils d’un médecin, et dragueur impénitent. Sa blouse porte un curieux trou dans le dos, tout comme la boule à facette qui illumine son cabinet médical.

Une enquête filmée froidement

Face à lui  deux médecins effrayés de son arrivée dans leur hôpital, et qui commencent à mener l’enquête. Tentés de le dénoncer, ils veulent comprendre comment l’homme arrive à toujours rebondir et rencontrent un à un tous ses différents employeurs. Construite à la façon d’un podcast dont elle est inspirée, la série Dr Death ressemble ainsi à une enquête filmée froidement, avec pas mal d’esprit et de second degré.

 On navigue de la jeunesse du médecin, à la création de sa société révolutionnaire pour réparer des moelles épinières par des cellules souches. Les acteurs sont impeccables, notamment Alec Baldwin, aujourd’hui dans la tourmente après son tir mortel sur le tournage de Rust. Il incarne l’un des médecins enquêteurs qui se heurtent au mur de l’argent des établissements hospitaliers américains, et Joshua Jackson incarne avec charme ce docteur aigri qui aime plonger dans les plaisirs de la drogue. Une série stupéfiante qui met mal à l’aise.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.