L'émission spatiale. "Le temps est-il le même sur Terre que dans l’ISS ?" demande Lamy, 11 ans, à Thomas Pesquet

écouter (5min)

Vertige, notion du temps, bons et moins bons moments... Les sensations sont au centre des questions que posent les élèves de l'école élémentaire Léonard de Vincy de Massy à leur héros préféré, Thomas Pesquet.

Article rédigé par
Thomas Pesquet - Estelle Faure
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
30 avril 2021, l'astronaute français Thomas Pesquet, à bord de l'ISS, en pleine conférence de presse aux représentants des médias au CNES (Centre national d'études spatiales). Il retouve les sensations de la vie en apesanteur.
 (- / EUROPEAN SPACE AGENCY)

Cette semaine, des élèves de l'école élémentaire Léonard de Vinci de Massy (Essonne) interrogent Thomas Pesquet sur les sensations dans l'espace.

Léna, 11 ans, pose la première question : "Est-ce que tu as le vertige quand tu vois tout l’espace et la Terre ?". L'astronaute lui répond : "On voit la Terre, mais on n'a pas le vertige. C'est plutôt sympa. Après, il faut quand même pas lâcher la station quand on est en sortie extra-véhiculaire. Ça, c'est certain !".

Victor demande ensuite à l'astronaute quels sont les moments qu'il préfère dans sa journée et ceux qu'il aime le moins. Thomas Pesquet débute sa réponse par ce qu'il aime le moins, par exemple les bricolages très précis et difficiles "qui n'avancent pas vite", et encore moins s'ils sont à effectuer de bon matin ! Les meilleurs moments, il y en a plein, surtout le soir, et c'est d'ailleurs souvent lui le dernier à se coucher :

Je me laisse flotter dans la station spatiale, vraiment dériver... Il n'y a presque pas de lumière, il n'y a presque pas de son, et pas de sensation parce que tu flottes, tu es vraiment dans un cocon, dans le noir total et c'est super relaxant.

Thomas Pesquet

Lamys, 11 ans, lui aussi, s'interroge sur le temps dans l'espace : "Le temps est le même sur Terre que dans l’ISS ? Par exemple si sur Terre c’est un mois, sur l’ISS c’est combien de temps ?". A priori le temps est le même, mais Thomas Pesquet rajoute que, dans le détail et si on prend en compte la relativité, il y a une différence de 4 secondes en 6 mois.  

On va très très vite, à 28000 km heure. Ce qu'il faudrait, pour vraiment changer le temps, c'est voler proche de la vitesse de la lumière. Mais ça, c'est beaucoup, beaucoup, beaucoup plus vite que nous !

Thomas Pesquet

Et enfin, pour répondre à Amin qui aimerait savoir si Thomas Pesquet a déjà entendu des bruits bizarres dans l’espace, l'astronaute lui répond qu'à l'extérieur de la station, c'est le silence puisqu'"il n'y a pas d'air, ni de gaz, ni de molécules qui peuvent transmettre le son". En revanche, à l'intérieur, il y a toujours des ventilateurs, des pompes et des équipements électroniques qui marchent tout le temps. Il y a donc toujours du bruit !

Dans l'espace, les sensations terrestres météorologiques manquent aussi

Sur cette page, vous pouvez écouter dans son intégralité ce nouvel épisode de L'émission spatiale, dans laquelle l'astronaute Thomas Pesquet répond à des questions d'enfants sur la vie à bord de l'ISS. Un rendez-vous à ne pas manquer chaque samedi sur la radio franceinfo et à retrouver en podcast.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers L'émission spatiale

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.