L'émission spatiale, France info

L'émission spatiale. "Est-ce qu'il y a des douches dans l'espace ?" demande Soan, 10 ans, à Thomas Pesquet

Voilà une semaine que l'astronaute Thomas Pesquet a retrouvé l'ISS. Il raconte son quotidien à bord de la station aux enfants, dans ce nouvel épisode de "L'émission spatiale".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'astronauteThomas Pesquet, le 30 avril 2021 dans la station spatiale internationale. Chaque samedi il répond aux questions des enfants, parle de sa nouvelle mission Alpha dans l\'ISS, mais aussi de sujets très pragmatiques, comme la douche par exemple. (Capture d\'écran)
L'astronauteThomas Pesquet, le 30 avril 2021 dans la station spatiale internationale. Chaque samedi il répond aux questions des enfants, parle de sa nouvelle mission Alpha dans l'ISS, mais aussi de sujets très pragmatiques, comme la douche par exemple. (Capture d'écran) (AFP / EUROPEAN SPACE AGENCY)

Chaque samedi dans "L'émission spatiale" sur franceinfo, l'astronaute Thomas Pesquet raconte aux enfants sa nouvelle mission Alpha dans l'ISS. Cette semaine, il répond aux questions de Lucas, Soan, Marc-Antoine et Margot, élèves en CM2 à l'école Ourcq B à Paris. Au menu du jour : la vie à bord de l'ISS... nourriture, propreté et apesanteur, le sujet intrigue les écoliers.

Apprendre à vivre en apesanteur

C'est Margot qui se lance avec sa première question : "Est-ce que c'est dur de vivre dans l'espace ? Plein d'objets volent du coup parfois c'est dur de les rattraper ?" lui demande l'écolière de 11 ans. Thomas Pesquet répond d'abord qu'en théorie, "il est impossible de vivre dans l'espace" mais ce défi a été rendu possible grâce aux nouvelles technologies utilisées dans l'ISS, pour les vêtements des astronautes, etc.

Alors la vie en apesanteur, "c'est un petit peu plus compliqué, il faut réapprendre, c'est comme apprendre à faire du vélo", prend pour exemple Thomas Pesquet.

Apprendre à se déplacer en trois dimensions, ce n'est pas facile mais une fois qu'on sait le faire, on sait le faire et on arriver à voler d'un endroit à un autre.

Le spationaute Thomas Pesquet

Ce qui évite quelques déconvenues : "Après on ne laisse plus échapper les grains de riz quand on mange du riz." Mais l'astronaute voit aussi le bon côté des choses, certaines étant rendues plus simples dans l'espace : "Pour enfiler ton pantalon le matin, il suffit de sauter dedans." 

Steak déshydraté et biscuits préférés

C'est au tour de Soan et Marc-Antoine, élèves en CM2 : "Est-ce que vous avez beaucoup de réserves de nourriture ?", demande le premier élève. Le second veut savoir "si c'est vrai que tu manges dans des tubes de dentifrice". Thomas Pesquet répond par le menu :  la nourriture,"ce n'est vraiment pas un problème ici, à mon avis, c'est meilleur qu'à la cantine", s'amuse l'astronaute.

Pour répondre aux enfants, il rappelle qu'il y a en effet "beaucoup de réserves" dans la station, et puis surtout que les astronautes sont "ravitaillés en fusée", "des petits véhicules automatiques" de quelques tonnes qui rejoignent la Station avec des réserves. On fait ensuite un tour dans les placards de l'ISS : il s'agit de nourriture "qui se conserve longtemps", en boite ou déshydratée.

Cette image prise à Pouldreuzic, près de Brest en France le 20 avril 2021, montre différents plats préparés par l\'équipe du chef français Alain Ducasse, des plats destinés à l\'astronaute Thomas Pesquet. 
Cette image prise à Pouldreuzic, près de Brest en France le 20 avril 2021, montre différents plats préparés par l'équipe du chef français Alain Ducasse, des plats destinés à l'astronaute Thomas Pesquet.  (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

"On ne mange pas vraiment dans des tubes, ça s'était un petit peu avant, explique Thomas Pesquet. Ce qu'on a beaucoup, ce sont des enveloppes en aluminium, un peu plastique, on les met directement au four, et ce qu'il y a dedans se réchauffe. Sinon, on rajoute de l'eau dans des petits récipients, par exemple une omelette déshydratée ou un steak haché déshydraté. En mettant de l'eau, ça le rend mangeable."

Mais à bord de l'ISS, il y a  aussi "de la nourriture normale" et l'astronaute cite quelques noms de biscuits qu'il aime bien manger au sol et qu'il a emportés avec lui dans l'ISS ! 

Lingettes et serviettes pour rester propre

Soan, 10 ans, s'inquiète aussi de l'hygiène de l'astronaute : "Est-ce qu'il y a des douches dans l'espace ?" Thomas Pesquet explique les techniques pour rester propre :

On se lave tous les jours (...) mais on se lave avec des lingettes comme des lingettes pour bébé.

Thomas Pesquet

Il détaille une autre technique spatiale : la serviette mouillée. "On prend de l'eau dans le système de distribution d'eau, on mouille la serviette avec, ça fait comme une bulle qui flotte, on la met dans la serviette, la serviette est mouillée, on met du savon sur la serviette et on se frotte avec ça", et pour se rincer, l'astronaute utilise une serviette mouillée et le tour est joué !

On est super propre (...) presque plus propre que sur Terre, tu sais.

Enfin, pour terminer l'émission, Lucas, 11 ans, s'interroge sur le sommeil de l'astronaute : "Ça veut dire que vous allez dormir dans des sacs de couchage ou un espèce de truc comme ça ?" Thomas Pesquet acquiesce : "C'est des sacs de couchage un peu différents des sacs de couchage terriens, terrestres, parce qu'ils sont accrochés au mur", même s'ils peuvent être accrochés où on veut. "Ils sont faits pour nous garder en position, pour ne pas qu'on flotte." 

Il faut dire qu'il est déjà arrivé que des astronautes s'égarent un peu dans leur sommeil, des astronautes "qui dérivent un peu dans la station, qui se réveillent un peu plus loin que là où ils sont sont endormis", raconte le spationaute français. Il est vrai que ce n'est pas toujours facile de prendre le pli :

"Dormir en flottant, c'est un peu compliqué, complète Thomas Pesquet. Tu as les bras qui flottent devant toi, la tête qui se repose sur rien, tu n'as pas la sensation d'un oreiller ou d'une couverture donc des gens n'arrivent pas à dormir mais moi je trouve ça très agréable. On se repose très bien car tes muscles sont tout relaxés. Tous les matins, on se réveille en forme et on part au boulot", conclut l'astronaute.

Sur cette page, vous pouvez écouter en entier ce deuxième épisode de "L'émission spatiale", où l'astronaute Thomas Pesquet répond à des questions d'enfants sur la vie à bord de l'ISS. Un rendez-vous à écouter chaque samedi à 10h44 et 12h51 sur la radio france info et à retrouver en podcast.

L\'astronauteThomas Pesquet, le 30 avril 2021 dans la station spatiale internationale. Chaque samedi il répond aux questions des enfants, parle de sa nouvelle mission Alpha dans l\'ISS, mais aussi de sujets très pragmatiques, comme la douche par exemple. (Capture d\'écran)
L'astronauteThomas Pesquet, le 30 avril 2021 dans la station spatiale internationale. Chaque samedi il répond aux questions des enfants, parle de sa nouvelle mission Alpha dans l'ISS, mais aussi de sujets très pragmatiques, comme la douche par exemple. (Capture d'écran) (AFP / EUROPEAN SPACE AGENCY)