Cet article date de plus de neuf ans.

Le ton monte à l'UMP avant les primaires pour les élections municipales de Paris en 2014

écouter
La primaire de l'UMP pour choisir leur candidat à l'élection municipale dérape à Paris A quelques heures de l'ouverture du scrutin, le ton monte.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
  (©)

De jour en jour le ton monte les coups sont de plus en plus bas.

Ca castagne et l'ambiance devient pourrie
C'était le risque connu dans cet exercice, que ça vire à la baston générale.
Une primaire, normalement est censée donner une dynamique au vainqueur. Mais voilà, ça peut aussi réveiller le pire, et toutes les fractures et vieilles histoires d'une famille. Et de vieilles histoires, il y en a dans la droite parisienne. Elles remontent au RPR à Jacques Chirac et à Jean Tibéri et elles continuent aujourd'hui de miner et de diviser l'UMP.
Nathalie Kosusko-Morizet était censée mettre tout le monde d'accord, mais c'est bien plus compliqué que prévu.

Que s'est il passé?

Les débuts de campagne de NKM n'ont pas été tonitruants. Elle a mis longtemps à dire qu'elle ne se consacrerait qu'à son mandat de Paris si elle était élue maire.
Deuxième erreur: Elle n'a toujours pas dit dans quel arrondissement elle voulait se présenter, 12ème, 14ème, 5ème... on ne sait pas et forcément il y en a que ça inquiète.
Et enfin elle a surtout été très attaquée par la droite de l'UMP.
Nathalie Koscusko-Morizet s'est abstenu à l'assemblée nationale sur la Mariage pour tous et depuis les portes flingues de Patrick Buisson,l'ancien conseiller très droitier de Nicolas Sarkozy appelle à la faire battre.
Le Mariage pour tous pourri aussi la campagne d'un autre candidat à cette primaire pour Paris mais là c'est l'arroseur arrosé.
Jean-François Legaret a aujourd'hui accusé certains et en particulier le député-maire du 16ème arrondissement Claude Goasgen de diffuser sur internet une vidéo. Une vidéo montée qui laisse croire qu'il est favorable au Mariage homo.
Jean-François Legaret en appelle à Jean-François Copé car un fichier de l'UMP a été utilisé.
Il demande à Claude Goasgen, une grande gueule selon ses propres termes de la fermer jusqu'à la fin du scrutin.

La bonne ambiance

Et Jean-François Legaret a dit qu'il allait porter plainte. Claude Goasgen lui répond ce soir qu'il porte plainte plutôt que de répéter qu'il va le faire.
Dans ces accros de campagne, j'oubliais de vous préciser que Jean-François Legaret est soutenu par l'ancien maire, Jean Tibéri, que NKM déteste.
Pour être complet dans ce tableau des haines parisiennes,Il ne faut pas oublier le jeune Pierre-Yves Bournazel qui est en train de se faire un nom avec cette primaire.

Il n'a cessé d'attaquer très violemment Nathalie Koscusko-Morizet à chacun des débats.

Et ça aussi ça laissera des traces

C'est  la machine à perdre qui s'est remise en route?

En tout cas, ce n'est pas aussi simple que prévu pour Nathalie Kosuscko-Morizet.
Sondés, les partisans de droite répondaient à plus de 80% qu'ils la voulaient comme candidate. Quelques mois plus tard, il n'est pas évident qu'elle passe dès le premier tour.
Les anti mariage gay pourraient modifier le résultat.
Et il n'y pas d'emballement militants, le scrutin n'attire pas les foules.
20 000 inscrits pour voter contre 3 euros.
20 000 inscrits, ce n'est pas beaucoup mais ça peut encore évoluer. Puisque le vote par électronique débute demain matin et il sera possible de s'inscrire et de voter jusqu'à dimanche.
Les règles ont été modifiés il ya quelques jours ce qui fait craindre à quelques candidats des fraudes possibles surtout si le nombre de votants se met à gonfler dans les 3 jours qui viennent.
Je vous rappelle que l'UMP à Paris est censé compter 30 000 adhérents et que pour rentrer dans ses fonds. La fédération attendaient 50 000 à 60 000 votes. On est loin du compte.
Et surtout, on est loin de la dynamique que devait produire cette primaire.

Dimanche soir au moment des résultats, Nathalie Koscusko-Morizet aura encore tout à faire pour la reconquête de Paris
Même si elle continue d'en défendre le principe, la primaire ne l'aura pas franchement aidée

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.