L'auto, France info

Visibilité, adhérence et fatigue : attention ce week-end

Vous allez être des millions sur les routes, en ce week-end de la Toussaint. Et la météo est très mauvaise.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Il va y avoir des nuages, du brouillard : d'où une mauvaise visibilité.
Et en plus, de la pluie, des chaussées détrempées : une adhérence exécrable.

Cocktail de toutes les mauvaises conditions, pour prendre la route

Dans ces conditions, on garde à l'esprit trois convictions :

  • qu'on y voit moins bien et moins loin, donc : que l'on peut moins anticiper ;
  • que la route va être moins adhérente donc que les freinages vont être moins stables, et plus longs ;
  • que vous, conducteur, allez être plus fatigué, par ces conditions de conduite qui exigent davantage de concentration ; et qui créent davantage de fatigue.

    Donc : attention maximale à la route. Bien sûr !

Et trois conseils

  • pour bien y voir, des balais d'essuie-glaces en bon état, de préférence pas à 3 €, en promotion (de bons balais, ça coûte au moins 20-25 € la paire) ;
  • pour bien y voir, aussi, avoir des phares bien réglés : c'est le jour et la nuit, pour votre visibilité sur la chaussée, et sur les côtés (des phares mal réglés réduisent jusqu'à 70% votre zone de visibilité) ;
  • par rapport au peu d'adhérence sur la chaussée, anticiper tous les virages, et les obstacles de la route. Mais aussi les mouvements des autres usagers ; pour ne pas avoir de coup de volant à donner, ni de coup de frein.
  • Et puis, davantage anticiper la fatigue.
La fatigue est de plusieurs sortes
  • Fatigue générale, d'abord, qui survient forcément, dès que vous conduisez. Et qui survient d'autant plus vite sous une pluie battante, avec des projetions d'eau, des obstacles que vous voyez au dernier moment.
  • La fatigue nerveuse, pour rester concentré.
  • Et la fatigue purement visuelle ; parce que votre œil, qui fouille dans la nuit, ou dans le brouillard, pour mieux y voir se fatigue davantage.
    Il va y avoir une plus grande lenteur, dans votre perception visuelle.
    Pour la vue, il faut aussi rapprocher les pauses.
En Bref...

Renault en petite forme
Sur les 9
premiers mois de l'année, Renault perd 4,1% de ventes,  malgré une
hausse du marché mondial de 5 et demi %.
Recul qui s'explique par les
débouchés de Renault encore trop tournés vers l'Europe.
L'Europe, où
les ventes de voitures ont encore reculé de plus de 18%, au 3ème
trimestre.

Audi en grande forme
Audi qui s'achemine
vers une année record, avec une production vraisemblable de 1,4 million
de voitures.
Et un bénéfice aussi élevé qu'en 2011 : presque 5,5
milliards d'euros.

(©)