L'auto, France info

Véhicule autonome : l'Europe s'engage

Petit à petit, on se rapproche de la voiture autonome. Les États européens viennent de s'engager en faveur de ce véhicule.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(A bord de la voiture autonome de Valeo © JC/RF)

Après la Californie, après la commission de l’ONU, ce sont donc les états européens qui s’engagent en faveur du véhicule autonome

Réunis à Amsterdam, cette semaine, les 28 ministres des transports européens se sont mis d’accord pour permettre la circulation des véhicules sans conducteur sur les routes européennes. Pour cela il faudra trouver des réponses communes, non seulement sur la communication et les réactions des véhicules entre eux et avec les infrastructures, mais aussi définir les responsabilités en cas d’accident, le respect de la vie privée et la sécurité informatique pour que personne d’extérieur ne puisse prendre le contrôle des voitures autonomes. Il y a du pain sur la planche et on ne risque pas d’en voir circuler avant 2020

Cela dit, bien des constructeurs proposent déjà des modèles proches de la conduite sans pratiquement toucher le volant et les pédales. Jusqu’ici, ce sont des modèles de luxe comme la Mercedes Classe S, la BMW série 7 ou le Volvo XC 90 ou l’Audi Q7.

Ça se démocratise un petit peu avec la Mercedes Classe E

Il n’y a pas de berline plus classique que la Classe E, au moins extérieurement. Pour sortir de l’image : "voiture préférée des taxis", la nouvelle version a un coté plus dynamique avec un toit plongeant et une allure plus basse, façon coupé. Mais à l’intérieur, elle cache des trésors d’innovations. D’abord deux écrans digitaux en guise de tableau de bord . Un pour les compteurs, un autre pour la navigation. Et puis, comme elle est bardée de radars, elle peut freiner en cas de danger immédiat comme l’arrivée d’une voiture sur le coté, et, bien sûr suivre sa file sur route et autoroute sans que le conducteur ne touche aux pédales et à peine au volant.

On peut aussi changer de file, juste en actionnant le clignotant, mais uniquement en Allemagne pour le moment

 Enfin on peut la garer dans une place étroite en sortant d’abord de la voiture puis en la guidant grâce à son smartphone. A condition d’être à moins de 3 mètres.

Attention quand même, bien des équipements sont en option. Nous sommes chez Mercedes. Et le prix de base de la classe E de 47.000 € peut monter rapidement vers les 55/ 60.000 €. La version hybride rechargeable prévue pour la fin de l’année devrait crever le plafond.

 

(A bord de la voiture autonome de Valeo © JC/RF)