L'auto, France info

Une Italienne à l'essai... un cabriolet

Les "bella macchina" du groupe Fiat sont à l’honneur en ce mois de juin.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Le Spider 124 le nouveau cabriolet FIAT © Julio Cesar Rivas/EFE/Newscom/MaxPPP)

Et quoi de plus emblématique de l’Italie telle qu’on la rêve, que le cabriolet ?

Fiat s’en est bien rendu compte et ressort le Spider 124, 50 ans après sa première apparition. Le plaisir de conduire la tête au soleil est bien là, mais les temps ont changé : créer un cabriolet 2 places de toutes pièces ça coûte cher. Fiat est donc allé voir Mazda. La firme japonaise est la championne du monde du roadster à prix raisonnable. Plus d’un million de MX5 Miata ont été vendues dans le monde depuis un quart de siècle.

C’est donc sur cette base solide que les stylistes et ingénieurs de Fiat se sont penchés. Ils ont redessiné la carrosserie dans le style italien, plus épuré, moins ninja que la MX5. Ils ont débridé les phares pour retrouver le regard de l’ancienne 124 et sa calandre verticale. Ils l’ont allongé de 14 cm et surtout ils ont changé le moteur et les suspensions.

Ce ne sont plus 131 chevaux, mais 140 chevaux Fiat qui piaffent sous le capot

Et surtout, un turbo donne du souffle à la mécanique, autrement dit permet de moins triturer l’épatant levier de vitesses sans pour autant gréver la consommation. Les suspensions plus souples que sur la Mazda lui permettent de mieux absorber les dégradations de nos départementales.

Seuls les éléments du tableau de bord sont 100% japonais. Ainsi que la construction qui se fait chez Mazda à Hiroshima.  L’écran tactile n’est pas d’une lecture très évidente. Au chapitre griefs on regrette l’absence de boite à gants et de rangements dans les portières. Le coffre quant à lui ressemble à une boite mais sa capacité et son ouverture le restreignent à un petit sac.

Mais le plus excitant dans ce spider, c’est son retour au sources

Pour le toit, pas d’escamotage électrique sophistiqué. On tend le bras en arrière et on soulève d’une main la capote en toile. On l’arrime par un levier au haut du pare-brise. En trois secondes c’est fait dans un sens comme dans l’autre. Simple et direct.

 

Les prix : De 26 000 euros à 31 000 euros pour la version luxe, c’est un peu plus cher que Mazda, mais avec quelques options en plus et une garantie de 2 ans au lieu de 3. Mais quand on aime l’Italie….

 

(Le Spider 124 le nouveau cabriolet FIAT © Julio Cesar Rivas/EFE/Newscom/MaxPPP)