Cet article date de plus de neuf ans.

Sécurité : du nouveau dans les crash-tests aux Etats-Unis

écouter (5min)
De nouveaux crash-tests ont été mis en œuvre aux Etats-Unis pour évaluer la sécurité des voitures. Mais ils n'arriveront pas forcément tout de suite en Europe...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (©)

L'association des assureurs pour la sécurité automobile a défini un nouveau crash-test , plus sévère, pour les voitures afin de mieux évaluer leur capacité à protéger leurs occupants, en cas de choc.
Les voitures sont toujours propulsées contre un obstacle, à 64 km/h.
Mais elles percutent l'obstacle seulement sur un quart de leur largeur, sur leur face avant, et non plus sur la moitié, comme dans tous les crash-tests du monde, actuellement.

Cette nouvelle configuration rend le choc beaucoup plus sévère

Avec des contraintes fortement accrues, pour les structures de la carrosserie.
D'ailleurs, sur les premières voitures testées selon les normes de ce crash-test plus sévère, seule la Volvo S60 a été qualifiée de "correcte" ; la BMW Série 3 a été jugée "médiocre" ; et l'Audi A4, ainsi que la Mercedes Classe C sont jugées "mauvaises".
Ces nouveaux crash-tests redonnent une hiérarchie entre les voitures, alors que depuis des années, les crash-tests européens d'EuroNCap attribuent la note maximale – 5 étoiles – à quasiment toutes les voitures sortantes.

Quelle leçon tirer de ces nouveaux tests ?

Cela pose un problème, de fond : ces crash-tests, nettement plus sévères, qui vont révéler des faiblesses sur certaines voitures, vont inciter les constructeurs à les rendre plus sûres, pour leur faire obtenir de bonnes notes.
Et, pour augmenter la résistance de leur structure, il va falloir les alourdir. Ce qui va à l'encontre de toutes les évolutions actuelles, où, pour des raisons environnementales, les ingénieurs cherchent par tous les moyens à réduire le poids des voitures pour diminuer leur consommation.
L'écologie, et la sécurité en cas de choc, ont des impératifs difficiles à concilier !

Crahs-tests à voir sur  : www.iihs.org/news/rss/pr081412.html

En Bref...

Du nouveau dans la voiture électrique
Du côté de la petite marque californienne Tesla. Elle a débuté son activité en convertissant une petite sportive – issue de Lotus – en sportive électrique. Aujourd'hui, Tesla propose une grande berline, à 4 portes : la Tesla "Model S".
Très rapide, et avec une autonomie très élevée : presque 500 km !
Mais la recharge complète nécessite encore au moins 12 heures !

Les projets commun PSA – General Motors revus à la baisse
L'accord signé en mars dernier doit déboucher sur des études communes.
Depuis que l'Etat français a décidé d'aider le groupe Peugeot-Citroën – et de geler les plans de licenciements –, certains dirigeants de General Motors se disent plus sceptiques sur l'étendue des projets à mener en commun. Et sur la possibilité d'accélérer l'alliance entre les deux groupes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.