L'auto, France info

Révisions : trop de contraintes, pour les petits rouleurs

Pour l'entretien des voitures, les constructeurs émettent des programmes de révision précis, qui s'imposent à tous les automobilistes. Y compris aux "petits rouleurs".

(© Maxppp)

Les préconisations d'entretien, émises par les constructeurs, posent parfois problème. Notamment, pour les "petits rouleurs".

Pourquoi ? Parce que, depuis 30 ans, les intervalles kilométriques entre les révisions n'ont cessé de s'allonger.

Mais depuis 10-15 ans (suivant les marques), les constructeurs ont également instauré des limites de temps, entre deux révisions.

Si vous n'atteignez pas – même de loin – le kilométrage entre deux révisions, vous devez quand même apporter votre voiture en atelier.

Exemple : Jean-François, près de Bordeaux, avec sa Laguna III. Il ne fait que 10-12 000 km / an.

Renault prévoit une révision tous les 30.000 km – ce qui est un intervalle important. Mais... dans la limite d'un an.

Il nous dit : "je suis quand même obligé d'apporter ma voiture tous les ans en révision. Et, sinon : comment faire ? Le voyant d'alerte rouge s'allume, exactement, au bout de 12 mois " .

Une révision tous les ans n'est pas toujours indispensable

D'un point de vue technique, une révision annuelle ne s'impose vraiment pas. Surtout avec les qualités dhuile actuelles.

Sauf pour des usages que l'on appelle "sévères" : de tout petits trajets, avec beaucoup de démarrages à froid (c'est ce qui détériore l'huile, et fatigue le plus la mécanique) ;

Mais, sinon, cet intervalle d'un an est bien trop court. Et, d'ailleurs, une preuve : il n'a pas été adopté par tous les constructeurs ; et cela ne provoque aucune casse moteur !

Du coup, c'est rageant quand vous avez un impératif de révision tous les 30.000 km ; et que vous ne pouvez pas profiter de ce "gros" intervalle entre deux révisions.

En Bref...

Toujours trop de voitures mises à la casse "sauvagement", en France

1 million de voitures sont mises à la casse, chaque année, en France.

Et, environ la moitié – 500.000 !!!– le sont en-dehors des normes environnementales.

Cela ne veut pas dire qu'elles sont abandonnées, sur le bord d'une route.

Ca veut dire qu'elles ne suivent pas une filière "propre", pour recycler, ou éliminer de manière "écologique" chaque matériau.

Renault va vendre des Captur en Chine !

Le Captur – qui rencontre un gros succès, en Europe – va être exporté en Chine.

Il proviendra d'Espagne – puisque tous les Captur sont produits en Espagne, aujourd'hui.

A la fin de l'année, ce sera la Mégane RS (la sportive de la gamme Mégane) qui sera vendue en Chine.

(© Maxppp)