L'auto, France info

Les pratiques douteuses de certains loueurs de véhicules

Certains loueurs automobiles sont spécialistes pour quelques entourloupes. Si vous avez loué une voiture cet été, vous en avez peut-être été victime ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Fotolia)

Deux histoires vécues:

Marc, de passage à Paris, loue une voiture auprès de Citer. A la fin de son séjour, il la rapporte et là, l’employé qui réceptionne la voiture lui dit que le pare-chocs est éraflé. C’est quasiment imperceptible ; et impossible d'affirmer que cette infime trace de frottement n’était pas déjà là au départ.

Au bureau d’accueil, un autre employé de Citer refuse d’aller voir la voiture avec Marc ; mais il lui demande de signer un constat ; et il lui annonce que la totalité de la franchise lui sera retirée sur son compte.

La totalité, c'est 850 € !

Des procédé totalement illégaux, évidemment

Il n'y a aucune raison de retenir la totalité de la franchise, pour un dégât très partiel, dont la réparation est 8-10 fois moins élevée. Et puis, cette façon d'intimider le client – sans même aller constater le dégât avec lui, mais en lui demandant de signer un constat – c'est un procédé irrecevable.

Il y a quelques années, en Corse, c'était Hertz qui, vous facturait des enjoliveurs de roues, qui s'étaient soi-disant volatilisés ; et des lavages complets – alors que, évidemment, le lavage est aux frais du loueur ; même si vous rapportez une voiture très sale.

Autre grand classique : le retrait d'office sur votre compte, pour des PV...

Cette pratique, également très en vogue, aujourd'hui, chez les loueurs : le fait de vous soutirer une somme sur votre compte, parce que vous avez eu une amende à l'étranger.

Très souvent, ça se passe en Italie.

Kéra, une conductrice française, s'est vu retirer 45 €, sur son compte, par Europcar. Elle en demande la raison. Réponse : "ça correspond à une contravention que vous avez eue en Italie".

Mais, tout dernièrement, elle reçoit un PV d'Italie !

Un PV non payé... Et pourtant, Europcar lui avait prélevé 45 € !

Elle demande des explications à Europcar.

Et le loueur lui dit que ces 45 €, ce sont "juste" des "frais de dossier" – parce que le loueur a reçu l'amende à son nom ; mais que cela n'inclut pas le paiement de l'amende !

Là, il y a une double arnaque :

  • il est interdit de conserver – et d'utiliser – des coordonnées bancaires pour des paiements ultérieurs ; c'est de l'abus de confiance, et de l'extorsion de fonds !

  • ces "frais de dossier" totalement fantaisistes n'ont rien de légal : si le loueur veut vous adresser un PV, ou donner vos coordonnées, libre à lui !

    Mais il ne peut pas "inventer" des frais en plus !

     

(© Fotolia)