Cet article date de plus de quatre ans.

L'auto. Genève lâche les chevaux

écouter (3min)

Genève, c’est un salon décomplexé. Tous les constructeurs y sont sur un pied d’égalité et les préparateurs les plus extravertis ont pignon sur rue.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Maseratti au Salon 2017 de Genève (GETTY IMAGES)

Ces dernières années, la Suisse, pays propre par excellence, avait promu les voitures vertes, électriques ou hybrides. Mais cette année, comme les ventes automobiles repartent à la hausse, le salon lâche les chevaux. Dans les allées, on entend le hurlement des moteurs, la symphonie des pistons. La mécanique est de retour. Non seulement chez Ferrari avec la 812 superfast, 800 chevaux et un V12, la mac laren 720 S 720 chevaux. Mais aussi chez Audi avec la RS3, Mercedes avec AMG, etc… Même les Français s’y mettent mais à leur manière : la manière Alpine que Renault a ressuscité. Une petite sportive deux places dont Bernard Olivier le directeur général adjoint est amoureux.. 

La voiture autonome n'est pas oubliée

Ce plaisir de conduire, on le retrouve sur les SUV, les vrais ou faux 4X4 très à la mode. Sur l’Alfa Stelvio, sur le Citroen Aircross, et sur le Peugeot 3008, le premier SUV proclamé voiture de l’année cette semaine. Du coup, Carlos Tavares Patron de PSA déjà vedette du salon après le rachat d’Opel, ne boude pas son plaisir d’un titre supplémentaire…
 
Est-ce à dire que la voiture autonome est oubliée. Pas du tout. Pour Volvo par exemple, c’est un gage de sécurité et elle doit irriguer toutes les nouveautés comme le XC 60 le nouveau 4X4 de la marque. Yves Pasquier Desvignes le président de Volvo France…
  
La suite du Salon de Genève dimanche prochain..
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.