L'auto, France info

Français et Allemands : nous ne sommes pas si différents, pour l'automobile!

Nous sommes en pleine ébullition autour du salon automobile de Francfort. Et, justement, dans le domaine de la voiture, on oppose souvent l'Allemagne et la France.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Les mauvaises idées ont la vie dure.
C'est ce que démontre une étude du distributeur automobile Aramisauto.com.
D'abord, les Allemands vénèreraient davantage  l'automobile que nous, Français.
Absolument faux ! Les Allemands – tout comme les Français – sont des peuples qui aiment la voiture. Et, si le budget moyen consacré à l'automobile est supérieur en Allemagne à ce qu'il est en France, c'est que le pouvoir d'achat allemand est plus élevé que le nôtre.
Pas d'autre explication !

Les ventes de voitures chutent également outre-Rhin

On dit aussi que le marché automobile allemand est florissant ; alors que le nôtre est en récession ?
Faux, depuis le début de l'année. C'est vrai que les ventes de voitures neuves ont baissé en France plus tôt qu'en Allemagne.
Mais le marché allemand a entamé un recul : il est à presque
-7% depuis janvier – une tendance qui rejoint celle de la France.
Deux autres points de ressemblance – entre la France, et l'Allemagne :

  • le réflexe "patriotique" concernant l'achat automobile existe aussi bien chez nos voisins germains, que chez nous :
    53% de ventes de voitures françaises, en France ;
    56% de voitures allemandes, en Allemagne.
  • le succès rencontré par les marques plus "raison" que "passion" : Dacia – "low-cost" – et les marques coréennes progressent, des deux côtés du Rhin.
    La seule différence qui perdure, c'est que les Allemands continuent à acheter de plus grandes voitures que les Français.
    Même si, ces dernières années, les petites voitures gagnent du terrain – aussi – en Allemagne !

En Bref...

Un prêtre italien a fait un drôle de cadeau au pape !
Une voiture !
Et pas n'importe laquelle : une vieille Renault 4.
Elle a 300 000 km mais elle est en bon état.
Et elle a servi pendant 25 ans au prêtre de la ville de Vérone pour "évangéliser" les environs, et aider les personnes en difficulté.
Le pape François vient de recevoir cette "4 L" avec émotion.
Et de manière très officielle, au Vatican !

(©)