L'auto, France info

Ford Touneo Courrier : un bon conccurent des Kangoo et Berlingo

Aujourd'hui, essai d'une nouvelle voiture, qui sort cette semaine : le Ford Tourneo Courrier, un de ces petits "ludospaces" à caractère familial...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Ford Ford Tourneo Courrier)

Qu'est-ce que c'est que le Courrier ?

C'est ce qu'on appelle un "ludospace" ; c'est-à-dire un de ces petits breaks familiaux, qui partagent leur carrosserie avec des versions utilitaires ; mais qui, pour les familles, sont déclinées en version 5 places.

Et ça donne des voitures très polyvalentes, de forme un peu carrée ( pas très esthétique ) ; mais avec un grand coffre, un habitacle modulable ; et un caractère pratique, qui convient très bien, si vous avez des enfants.

Dans ce type de modèles, vous avez le Renault Kangoo, le Citroën Berlingo, le Peugeot Partner, le Fiat Doblo, etc.

Et ce qu'apporte ce nouveau Ford Courrier, ce sont deux choses :

D'abord, des dimensions "juste comme il faut"

Parce que le Kangoo de Renault – et le Berlingo de Citroën – lorsqu'ils se sont renouvelés, il y a 6 ans, ont beaucoup grandi ; et peut-être trop grandi : ils sont devenus assez encombrants ; et presque difficiles à manœuvrer, à cause de leurs dimensions.

Et, justement, ce Courrier, de Ford, avec 22 cm de moins que le Berlingo, il est à la "bonne" taille. Et il est – à quelques centimètres près, aussi habitable que le Citroën Berlingo.

Son second avantage : de très belles qualités routières

Son second avantage ? C'est d'offrir des qualités routières de haut niveau ; parce qu'en général, ces ludospaces tiennent correctement la route ; mais un peu moins bien quand même que les berlines, ou les monospaces.

Là, pas du tout : le Ford Courrier profite de la base technique des Fiesta ; et ça donne une tenue de route, une stabilité, et même un confort, qui sont tout simplement les meilleurs parmi toute la concurrence.

Et même l'agrément de conduite – le silence, la filtration des vibrations mécaniques – tout cela est du niveau d'une berline ; et c'est bien mieux que ce qu'offrent les autres ludospaces.

Après – comme dans toutes ces voitures – la finition reste simple (mais elle n'est pas bâclée) ; et, spécifiquement, sur ce Ford Courrier, la visibilité de 3/4 AR est gênée par la découpe des vitres latérales, qui remonte trop.

Mais sinon, c'est un très bon choix.

Et son prix : de 15.400 à 18.500 € ; c'est-à-dire qu'il vaut 2.000 à 4.000 € de moins que ses concurrents français – mais avec quelques lacunes d'équipement, malheureusement. Et le fait de ne proposer le Stop and Start qu'en option apparaît comme une aberration.

 

(© Ford Ford Tourneo Courrier)