L'auto, France info

Citroën C4 Picasso : leader en Europe !

Cocorico ! L'année se termine sur le beau succès d'une voiture française : le Citroën C4 Picasso, qui est n°1 des ventes de monospaces, en Europe !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(C4 Picasso © Picasso)

C'est nouveau et c'est rassurant,car on parle souvent des difficultés de l'industrie automobile française.

Le nouveau Citroën C4 Picasso réussit l'exploit d'être numéro 1 des ventes de monospaces, en Europe !

C'est la première fois que Citroën passe devant ses concurrents, avec son monospace.

Même le tout premier Picasso, qui s'était pourtant vendu deux fois plus ( ! ), n'avait pas réussi à surpasser la concurrence.

Et c'est la première fois, depuis la 2 CV ( ! ), que Citroën est premier en Europe, dans une catégorie de voitures.

Ce nouveau C4 Picasso est séduisant

C'est un modèle extrêmement abouti ; tout à fait séduisant.

Il est très confortable ; il est convivial, avec sa grande surface vitrée ; son habitacle se module – se transforme – aisément. Et sa finition est de vraiment bonne qualité.

En plus, il est doté de moteurs très sobres ; avec le petit diesel – qui est déjà très bien, en performances – j'ai consommé, lors d'un essai, pas plus de 4,8 l. C'est tout à fait bien.

Et puis, quand on "rentre" un peu dans les entrailles techniques, ce C4 Picasso profite de la toute dernière plateforme de Peugeot-Citroën – plateforme qu'utilise, aussi, la 308.

Et cela donne des qualités routières de très haut niveau ; et une filtration excellente, de toutes les inégalités de la route.

Après, il n'a pas que des qualités :

  • il propose, en option, une boîte robotisée – pas la vraie boîte automatique, qui est bien – mais aussi une boîte robotisée, qui a un fonctionnement lent. Ce n'est pas désastreux, sur route ; mais on sait faire infiniment mieux, aujourd'hui ;

  • il y a les commandes réparties sur deux écrans centraux : pas très pratique.

  • et les sièges arrière sont trop durs.

Des concurrents qui ont beaucoup molli.

Mais ce ne sont pas que ses qualités qui valent au C4 Picasso cette première place, en Europe.

Car,  s'il détrône le Renault Scénic – qui était LE leader, auparavant – c'est que le Scénic est en fin de carrière ; il s'en vend trois fois moins que dans les meilleures années.

Et il faut dire aussi qu'il y a beaucoup plus de monospaces, qu'il y a 15 ans ; et que le marché s'est émietté, entre davantage de modèles : auparavant, ça aurait été impossible que le C4 Picasso passe devant l'Opel Zafira – qui était l'autre champion des monospaces, en Europe.

Question subsidiaire : ce succès donne-t-il de l'emploi, en France ?

Partiellement !

Car le C4 Picasso est construit en Espagne.

Mais beaucoup d'éléments – comme ses moteurs ; ses boîtes de vitesses ; et toute sa conception – viennent de France.

 

Chiffres et données statistiques : Jean-Michel Prillieux, d’Inovev, cabinet d’études et de prévision dans le secteur automobile.

(C4 Picasso © Picasso)