L'auto, France info

Bilan de sécurité routière en 2011 : évolution positive

L’année 2011 va se terminer. L’occasion de dresser un bilan sur la sécurité routière – et ses évolutions.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Satisfaction de voir 2011 se terminer sur un bilan d’environ 4 000 tués sur la route . Un chiffre qui n’avait plus été atteint depuis 1948 !
Même si le Président Nicolas Sarkozy avait visé 3 000 morts par an, à la fin de son quinquennat...
Le but n’est pas atteint. Mais le résultat est déjà positif.
Ce qui est également positif, c’est que le nombre de tués et de blessés par accident a fortement diminué – grâce à la sécurité des voitures elles-mêmes, qui protègent mieux leurs occupants en cas de choc.

Mais 2011 a été également marqué par quelques mesures-choc : celles déjà en vigueur, comme la suppression des panneaux de radars – et leur remplacement par les radars pédagogiques.
Et la toute récente interdiction des avertisseurs de radars – ou de tout autre outil électronique – qui donnerait l’emplacement précis des contrôles de vitesse.
Tout cela est orienté massivement sur les excès de vitesse, et sur leur répression.

Mais 2011 aura aussi été marquée par des *déclarations un peu discordantes – dont celles, en octobre dernier, du député Philippe Houillon* , qui a remis un rapport sur la sécurité routière. Rapport assez constructif, dans la mesure où il souligne qu’il faut aussi s’attaquer à la question cruciale des deux roues : 2% du trafic général, mais le quart des morts sur la route. Et la question des jeunes. Qui représentent 9% des conducteurs ; mais 21% des tués. C’est aussi un rapport qui pointe les dangers liés à toutes les formes de distraction au volant. Enfin, un gros point sur l’alcool .
Puisque c’est LA cause première des accidents de la route.
Et que c’est toujours un facteur peu pris en compte dans les stratégies de répression déployées sur nos routes

Sinon, que nous réserve 2012 ?
La présence obligatoire d’un éthylotest à bord des voitures.
Mais demeure la priorité encore sur les excès de vitesse.
Avec, sans doute, l’arrivée des radars-tronçons – pour verbaliser les vitesses excessives sur une portion de route.

Et puis, reste cet objectif de 3 000 tués sur la route.
Objectif qui semble utopique pour 2012.
Ne serait-ce que parce que cela représenterait environ 25% de moins par rapport à cette année. Et qu’une telle amélioration ne s’est jamais vue dans l’histoire de la sécurité routière en France.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)