Cet article date de plus de huit ans.

70 km/h sur le périphérique parisien : pour quoi faire ?

écouter (10min)
Jour "J" ! C'est aujourd'hui que la vitesse, sur le périphérique parisien, est abaissée de 80, à 70 km/h ! Mesure effective depuis ce matin, "zéro" heure !
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (©)

Il va falloir ne pas se faire piéger !
Parce que cela faisait 20 ans que la vitesse était limitée à 80.
En plus, depuis le mois dernier, six nouveaux radars ont été installés ; et deux nouveaux vont apparaître, dans les semaines qui viennent.
Il risque d'y avoir beaucoup d'automobilistes, qui vont se faire "piéger".

Sur le fond, pourquoi cette réduction de la vitesse ?

Essentiellement pour des raisons d'écologie : réduction des gaz nocifs, et réduction du CO2 – à effet de serre.
C'est le motif principal, de cette réduction de vitesse, mis en avant par la mairie de Paris.
Et ca marche ?
Pas vraiment, comme le pense Christophe Congrega, journaliste- essayeur à L'Automobile Magazine – une magazine qui fait les mesures de consommation extrêmement précises, mesures certifiées ISO 9001.
De fait, pour consommer le moins possible, il faut rouler le moins vite, mais – SURTOUT – sur le dernier rapport de boîte.
Et la mesure est particulièrement inappropriée aux voitures récentes : elles ont des démultiplications de boîte de vitesses allongées ; et, avec cette limite à 70, c'est clair : il sera impossible de passer la dernière vitesse.
Cela va vous faire "sur-consommer".

Autre argument avancé par la mairie de Paris : le bruit

A 70 km/h, une voiture émet environ un décibel de moins qu'à 80.
La différence n'est pas énorme.
Mais, si vous voulez vraiment réduire les nuisances sonores, vous systématisez les bitumes  anti-bruit de toute dernière génération.
Et, là, vous divisez le bruit par deux !

Quant à la sécurité : y gagnera-telle ?

Mathématiquement, dès que vous réduisez la vitesse, vous diminuez la gravité des accidents.
Ceci étant, attention : sur le périphérique parisien : il y a surtout des accidents aux heures de pointe ; quand – justement – la vitesse des voitures n'atteint pas son maximum.
Donc, sans doute, un effet très, très limité, sur la sécurité.

En Bref...

Combien de temps, l'automobiliste d'une grande ville passe-t-il, dans sa vie, à chercher une place ?
Dans des grandes villes comme Paris, Lyon, Marseille, un automobiliste qui conduit tous les jours sans avoir de parking personnel, passe, dans sa vie, 7.000 heures, à chercher une place.
7.000 heures, cela fait 290 jours : presque une année !!

Un beau spectacle, si vous êtes à Paris ce week-end
La traversée de Paris, ce dimanche.
Plus de 600 véhicules "rétros" : voitures, autobus, motos, tracteurs !
Départ en début de matinée, du Château de Vincennes ;
Parade dans les rues de Paris.

www.vincennesenanciennes.com
http://www.sortiraparis.com/arts-culture/balades/articles/47058-la-traversee-de-paris-hivernale-en-anciennes-2014

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.