L'auto dimanche, France info

Nissan Leaf : la star des voitures électriques

Denis Astagneau vous présente cette semaine la vraie star des voitures électriques, la Nissan Leaf.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Maxppp)

On a beaucoup parlé de la belle californienne, la Tesla, très rapide, très chère et capable de 300 à 400 km d’autonomie. Mais la vraie star des voitures électriques, c’est la Nissan Leaf.

Elle est sortie il y a 4 ans et c’est la voiture 100% électrique la plus vendue partout dans le monde. A tel point qu’elle a déjà parcouru plus d’un milliard de kilomètres, autrement dit, 25.000 fois le tour de la terre.

Elle aurait permis d’économiser 180.000 tonnes de CO2. Des chiffres impressionnants qu’il faut quand même relativiser.

Pour comptabiliser ce kilométrage, il fallait un système télématique embarqué dans la Leaf. Et donc l’accord de l’acheteur. Un peu plus de la moitié seulement des conducteurs ont accepté que leur kilométrage soit contrôlé.

Tout cela démontre à contrario les difficultés d’exister des voitures tout électrique. Et si Nissan ne vend pas autant de Leaf que Renault de Zoé en France, la marque japonaise poursuit sa croisade. Elle anticipe même la future prime que Ségolène Royal veut attribuer à l’achat d’une voiture électrique en échange de la destruction d’un vieux diesel polluant.

Nissan va attribuer 3.700 € de réduction pour l’achat d’une Leaf à tous ceux qui voudront se débarrasser d’un diesel de plus de 8 ans.

Voilà qui devrait donner des idées aux municipalités et collectivités locales qui peinent à échanger leurs vieux diesels contre des véhicules plus propres. Il y a 20 ans, alors que Renault, Peugeot et Citroën en fabriquait déjà, les rares collectivités ou entreprises qui en avaient acquis les voyaient très bizarrement tomber très vite en panne.

Aujourd’hui que le coulage est surveillé d’un peu plus près, les dirigeants de flotte et les collectivités locales semblent se réveiller. L’autre jour l’Avere remettait ses prix aux municipalités et aux territoires électro-mobiles les plus méritants.

L’Ile d’Yeu, Istres, Hazebrouck, Drancy, la Moselle, le Jura et le Nord pas de Calais ont été distingués, mais pour des initiatives encore très timides. Et parfois d’affichage.

Enfin rappelons aux nouveaux convertis du tout électrique, que la pollution automobile, celle des gaz d’échappement ne représente que 7 à 8% de la pollution de l’air en France et 13% pour les transports terrestres. Que fait-on contre les 83% qui restent ?

(© Maxppp)