Cet article date de plus de neuf ans.

Quand le jeu vidéo s'invite au cinéma

écouter (6min)
Le Tribeca Film Festival, festival de cinéma crée par Robert de Niro, a ainsi sélectionné le jeu Beyond : Two Souls du français David Cage et son studio Quantic Dream. Le statut d'art se rapproche pour le jeu vidéo.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
  (©)

En
2011 déjà, L.A. Noire fut le premier jeu vidéo mis en avant par le
festival. Cette année, c'est donc "Beyond : Two Souls" qui a cet
honneur. Plus d'une heure inédite du jeu seront présentées en compagnie de
David Cage et Ellen Page, l'actrice principale du jeu, et peut-être Willem
Dafoe qui est aussi au casting de ce jeu décidemment très
cinématographique disponible en octobre prochain sur PS3.  Le Tribeca
Film Festival se tiendra du 17 au 28 avril.

Dans
l'actualité des sorties, il y a également un voyage dans les nuages. Et quel
voyage, c'est le grand jeu de ce début d'année avec Tomb Raider et Starcraft
II
. Le nom de cette virée infernale dans le ciel : Bioshock Infinite .
Le décor : Columbia, une ville sublime nichée dans les nuages par un illuminé religieux au début du siècle dernier. Une ville dans le ciel qui regorge des
technologies de cette époque : la naissance du cinéma, le phonographe, la
radio. Et la musique est au diapason. Les
deux premiers épisodes Bioshock avaient pour cadre une cité sous-marine
déliquescente, Rapture, avec une ambiance art déco assumé avec à sa tête un
dictateur génial qui voulait créer la ville de la science, on dirait du Jules
Verne. Dans Bioshock Infinite , Bioshock 3 donc, ce ne sera pas
sous la mer en 1960 mais en 1910 dans les nuages.

Une autre cité utopique
dirigée non par un fou de la science mais par un fou de Dieu. La ville est une
héroïne à part entière. Sauf que cette cité utopique cache quelques
secrets. Et notamment de climat de guerre civile et de racisme latent,
révolte orchestrée par les opposants au Prophète, père de cette nation idéale,
à qui les habitants de Columbia vouent un culte sans bornes. Le héros est un
mercenaire qui doit récupérer une jeune fille, Elizabeth, dont il ne sait rien.
Elle aura un rôle très important dans l'histoire. L'occasion, une fois de plus,
pour les créateurs du jeu, de tordre le coup aux utopies politiques
. Bioshock Infinite , un grand jeu sur consoles et PC. Attention, c'est
déconseillé au moins de 18 ans.

Maintenant,
on joue à se faire peur avec le retour d'une saga qui avait marqué les
jeunes joueurs sur Gamecube début 2000 : Luigi's Mansion . Le frère de
Mario était alors muet en chasseur de fantômes à la manière d'un Ghostbuster . Luigi
et ses fantômes sont de retour en 2013 avec Luigi's Mansion 2 , suite
direct cette fois à jouer sur la console 3DS. Le cocktail de frousse et
d'humour et identique, l'ambiance est gothique, les manoirs jubilatoires. Un
vrai coup de cœur pour les enfants et les plus grands.

Autre
coup de cœur pour les plus jeunes : sur la console Playstation 3 cette fois : Sly
Cooper : Voleurs à Travers Le Temps
, une âme d'enfant et d'aventure dans un
univers jazzy et coloré aussi savoureux qu'un Disney . Une petite merveille où
l'on redécouvre Paris.

Après
les coups de cœur, une déception : Gears of War Judgement , jeu de
guerre et de science fiction avec des soldats bodybuildés dans des arènes où
déferlent les monstres les plus retords. Sauf que le scénario est à la plage
avec un défilé de couloir, arène, couloir, arène à l'infini. Pourtant, cette saga
Gears of War a marqué l'histoire du jeu vidéo par l'impression de puissance
qu'elle donnait aux joueurs. Alors
certes, le sentiment de puissance est là, quand on marche, cours, enfonce une
porte, lorsqu'on affronte les ennemis évidemment mais malheureusement,
l'histoire est aux abonnées absents
dans ce Gears
of War
à recommander pour son multijoueur très généreux.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.