Cet article date de plus de cinq ans.

Jeux vidéo. "World of Warcraft : Legion", duels au sommet

écouter (3min)

“World of Warcraft” peut-il mourir ? Un jour, sans doute, mais pas maintenant, certainement pas en tout cas avec la sortie de “Legion”, sixième extension au monde de "World of Warcraft" et qui vient, s’il en était besoin, rappeler au bon souvenir d’un savoir-faire unique en matière d’aventure épique, celui de son studio créateur Blizzard.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
World of Warcraft, Legion, une prouesse (Blizzard)

Car si avec cinq millions d’abonnés mensuels, c’est à dire moitié moins qu’à son âge d’or, World of Warcraft a perdu de sa superbe, on ne peut pas dire non plus que le temps lui pèse, lui qui est pourtant né en 2004, une éternité sur l’échelle du jeu vidéo.

Avec Legion, le roi des MMORPG ne fatigue pas

C’est toujours lui l’empereur du jeu médiéval, fantastique et bagarreur entre amis. Et pour cela, le studio revient aux sources de la saga, la bonne vieille terre d’Azeroth qui doit faire face à l'invasion de la Légion Ardente, menée par un impitoyable méchant baptisé Gul'Dan.

Azeroth qui se voit offrir ici un nouveau terrain de jeu appelé les îles brisées et surtout une narration soignée au-delà des éternelles attaques de donjons, une écriture plus sombre qu’à l’habitude accompagnée d’une bande son impeccable. Bref, Legion, s’il accepte les rides d’une licence en apparence increvable, place à nouveau World of Warcraft au firmament du jeu vidéo. Une prouesse.

Appréciation : 17/20

 

Les Seigneurs de Fer, une chasse aux trésors boostée par le "loot"

Extension toujours avec Les Seigneurs de Fer mais celle-ci concerne la science-fiction pétaradante de Destiny, une saga qui mêle anticipation, pisto-laser et butin en tout genre, ce qu’on appelle dans le jargon le "loot". Plus on joue, plus on a de chance de se voir offrir armes et armures. Une chasse aux trésors qui se base sur la répétitivité des missions et des terrains d’opération que ce soit sur les horizons désertiques de Jupiter ou de Mars.

Et depuis quelques mois, Destiny et son studio Bungie misent sur la narration. Dans ce nouvel épisode et alors que le système solaire récupère difficilement de l’attaque des Corrompus, une autre menace pèse sur les habitants de Destiny, plus précisément une ancienne technologie mise au point par les Seigneurs de Fer, nouveaux ennemis retors à souhait.

Malgré un scénario travaillé, ce nouvel ajour est un brin court, quelques heures seulement mais son point faible est ailleurs, dans ce "loot" qui peine à se renouveler et qui est pourtant le sel de cette aventure spatiale et guerrière.

Une extension très séduisante mais qui roule trop à l’économie, recyclant à tout va. Vivement Destiny 2.

Appréciation : 13/20

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.