L'esport va désormais avoir ses Jeux olympiques… ou presque

Pour l'instant, cinq fédérations sportives ont adhéré au programme soutenu par le Comité international olympique. Le CIO qui espère par cette entreprise séduire un public plus jeune, hors d'atteinte avec les Jeux olympiques traditionnels. 

Article rédigé par
Fanny Lechevestrier - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La voile virtuelle, qui a séduit beaucoup de monde lors du dernier Vendée Globe, fera partie de cette première compétition olympique. (FRED TANNEAU / AFP)

C'est une grande première : l'esport va désormais avoir ses Jeux olympiques (JO) ! Les débuts sont encore très timides, car seules cinq fédérations sportives ont adhéré au programme, mais le Comité international olympique (CIO) a décidé jeudi 22 avril de se lancer. Il organisera en collaboration avec des éditeurs de jeux vidéo les Olympic virtual Series du 13 mai au 23 juin 2021.

De grands absents

Les jeux d'esport les plus populaires, comme League of Legends, sont absents. Au programme, cinq disciplines sportives plus traditionnelles ont été conviées pour cette première compétition olympique : l'aviron, le baseball, l'automobile, la voile qui, avec Virtual Regatta avait fait un carton lors du dernier Vendée Globe.

Le cyclisme virtuel aura également sa compétition, lui qui a connu un grand bond en avant avec le confinement et déjà des premiers Mondiaux en décembre. "Je vais suivre ça de très près et j'ai hâte de voir quel va être le plan des équipes françaises", annonce le cycliste professionnel David Gaudu. Le grand amateur de ces courses via la plateforme Zwift, est séduit par l'idée. D'anciens champions sont d'ailleurs annoncés au départ, mais les courses seront ouvertes à tous, c'est le principe de base.

Atteindre un public plus jeune

Plus qu'un pas vers la reconnaissance de l'esport, c'est surtout une manière pour le CIO de séduire un nouveau public, d'aller chercher de nouvelles audiences, notamment chez les jeunes où le désintérêt pour l'olympisme est croissant. Quitte à les amener, dans le meilleur des cas, à suivre dans la foulée les JO de Tokyo. La reconnaissance de l'esport comme discipline à part entière n'est donc pas encore pour tout de suite.

Les modalités d'inscription et les prix pour les vainqueurs seront annoncés prochainement par le CIO.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux vidéo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.