Jeux vidéo, France info

Jeux vidéo. La guerre fait rage entre Apple, Google et Epic Games, l'éditeur de Fortnite

Epic Games, le studio éditeur du jeu Fortnite Battle Royal qui a séduit plus de 350 millions de joueurs a déclaré la guerre à Apple et Google. Il refuse de payer les 30% de commissions que lui imposent les géants américains sur tous les achats faits sur mobiles. La bataille juridique fait rage, des millions de dollars sont en jeux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un joueur de Fortnite sur iPhone, le 14 août 2020.
Un joueur de Fortnite sur iPhone, le 14 août 2020. (CRISTOBAL HERRERA-ULASHKEVICH / EPA)

Le jeu vidéo est une industrie colossale et quand un de ses acteurs majeurs, Epic Games, l'éditeur du jeu Fortnite Battle Royal, qui revendique plus de 350 millions de joueurs, décide d'affronter les géants Apple et Google, cela fait des étincelles. Depuis début août, ces multinationales se livrent un combat sans merci. Une guerre de communication et juridique fait rage.

L'objet du litige est le montant des commissions imposées par les géants américains à Epic Games sur toutes les ventes faites sur mobile. "Pour éviter les 30% de commission d'Apple ou Google, cet été, Epic Games a mis en place dans le jeu un système de paiement alternatif, pour régler ses achats directement à Epic Games et ainsi s'affranchir des commissions, explique Brice N'Guessan, directeur de la rédaction du mensuel Jeux Vidéo MagazineLa réaction de Apple et Google a été la même : ils ont tout simplement retiré le jeu de leur plateforme de vente".  

Les joueurs sur iPhone et iPad ne peuvent plus télécharger la dernière version de Fortnite  

"Le résultat de tout cela est qu'aujourd'hui les possesseurs d'appareils Android peuvent se procurer le jeu, mais uniquement via Epic Games, sans passer par le Google Store. En revanche, les possesseurs d'iPhone ou iPad ne peuvent plus télécharger la dernière version de Fortnite Battle Royal", détaille Brice N'Guessan.

Et les conséquences ont été immédiates : Fortnite a perdu 60% de ses joueurs sur les appareils Apple, d'après Epic Games qui a annoncé le 5 septembre avoir déposé en justice une demande pour qu'Apple réintègre son jeu dans l'App Store.

Entre-temps, Apple avait contre-attaqué dans une plainte elle aussi rendue publique . La marque à la pomme y dénonce "le mépris flagrant d'Epic pour ses engagements contractuels et autres fautes" qui ont "causé un préjudice important à Apple". Apple rejette par là même les accusations d'abus de position dominante mais précise que Fortnite a généré sur l'Apple Store 600 millions de dollars de chiffre d'affaire.  

Epic Games lance le hashtag #FreeFortnite pour rallier les joueurs à sa cause

À cette bataille juridique s'ajoute une bataille de communication. Epic Games, qui compte sur une immense communauté de joueurs, essaie de les rallier à sa cause "en lançant sur les réseaux sociaux le fameux hashtag #FreeFortnite", souligne Brice N'Guessan. Pour faire buzzer l'opération de communication, Epic Games s'est appuyé sur une vidéo qui parodie une pub Apple de 1984 réalisée par Ridley Scott. La marque à la pomme, pour assurer la promotion du tout premier Macintosh, y dénoncait alors le monopole d'IBM.  

 Jeux Vidéo Magazine, le partenaire de la chronique Jeux Vidéo sur franceinfo résume tous les premiers épisodes de cette guerre ouverte entre Epic Games, Apple et Google dans la vidéo ci-dessous.  

Un joueur de Fortnite sur iPhone, le 14 août 2020.
Un joueur de Fortnite sur iPhone, le 14 août 2020. (CRISTOBAL HERRERA-ULASHKEVICH / EPA)