Jeux vidéo, France info

Fifa 14 : la parole est à la défense

Comme chaque automne, la simulation de football Fifa reviendra pour le grand plaisir des joueurs. Pas forcément des joueuses. Alors que peut-on espérer de cette nouvelle version du jeu de foot le plus populaire de la planète ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Oui, qu'attendre de "Fifa 14", énième itération de la simulation
de foot la plus populaire au monde
, titre repris il y a quelques années au
concurrent PES en mal d'innovation. Et bien pas grand chose, ou si peu, une
année de transition pour "Fifa" 14 qui succède au carton "Fifa 13" écoulé selon
son éditeur Electronic Arts à près de 10 millions d'exemplaires. Avec "Fifa 14", EA
blindera donc ses arrières et, qu'on se le dise, la parole sera d'abord à la
défense avec des joueurs moins passifs et capables d'un pressing plus intense sur le
porteur du ballon, tout en veillant à suivre l'appel en profondeur des
attaquants. Sur ce jardin tactique, la physique de la balle sera elle aussi
rendue plus réaliste tout comme l'intelligence du collectif inspirée par le jeu
du Barça.

Quelques petites nouveautés, une mise à jour des maillots, stades et joueurs,
mais pas de révolution
pour ce "Fifa 14" qui débarquera à l'automne prochain sur PC
et consoles. Fifa qui n'en a finalement pas besoin, au vu de son avantage
considérable au goal-average face à son adversaire de toujours : la licence PES
sur le banc des remplaçants depuis l'avènement des consoles de salon haute
définition.

Il y a quand même un manque : une pétition réunissant des milliers de
signatures suggère à Electronic Arts d'ajouter un supplément d'importance dans
FIFA 14 : des footballeuses professionnelles.

Aux Etats Unis, 40% des footballeurs seraient des footballeuses.

(©)