Jardin, France info

Lutter contre la maladie des taches noires sur les rosiers

Comment lutter contre la maladie des taches noires qui touche les rosiers ? Une maladie que les jardiniers appellent "marsonia". Elle peut être éradiquée, à condition de prendre des mesures préventives.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© RF)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les conseils de la semaine  

Fin juin, on peut encore semer, au potager, de nombreuses espèces : les choux d'hiver, le fenouil et les laitues. Au jardin ou en jardinière, coupez toutes les fleurs de ciboulette afin de la régénérer pour parfumer cet été salades et fromage blanc. Vous pouvez également bouturer les lupins. Et n'oubliez pas de récolter les graines de pavot et d'ancolies pour vos futurs semis.  

Les questions des auditeurs et internautes

Jimmy de Charly-sur-Marne. Tous les ans, ses rosiers sont attaqués par la tache noire. J'ai tout essayé dit-il, y compris les produits spécialisés en jardinerie. Mais il n'arrive pas à éradiquer la maladie. 

CB  : La maladie des taches noires qui touche les rosiers et que les jardiniers appellent marsonia, peut être éradiquée, à condition de prendre des mesures préventives. Les traitements curatifs ne donnent pas toujours satisfaction. Dès l'automne, ramassez toutes les feuilles tombées au sol et brûlez-les. En saison, évitez les arrosages sur le feuillage et poudrez au soufre tous les 15  jours, d'avril à fin juillet, par temps sec (en dehors des périodes de forte chaleur) et le soir à la tombée de la nuit de préférence. En mars, après la taille, faites un traitement à la bouillie bordelaise. Au printemps, vous obtiendrez de bons résultats avec une infusion de capucine ou de rumex. Et vous pouvez aussi ajouter à ces préparations de l'achillée.

 

Akim à  la Courneuve. Sa mère lui a confié une plante zèbre pour deux mois, elle est défleurie, il a besoin de conseils de pouponnage.

 

CB  : La plante-zèbre des fleuristes est appelée aphelandra. Elle tient son nom de ses belles feuilles d'un vert intense rayé de blanc. Elle peut être conservée en appartement d'une année sur l'autre, mais elle a parfois des difficultés à refleurir. L'aphelandra aime la lumière et la chaleur mais sans insolation directe. Elle demande une humidité atmosphérique élevée qui doit être assurée par des bassinages et des lavages de feuilles fréquents. Cet été, ne la laissez jamais se dessécher. Veillez-bien à la fraîcheur du terreau. Il existe dans le commerce des engrais liquides complets pour plantes vertes. Nourrissez-la une fois par semaine, sans plus. Elle pourra ainsi refleurir cet automne.

 

 Ce sont les fraises qui posent à un problème à marie qui habite au Chesnay. Elles sont attaquées par une pourriture grise, les fraises qui restent ont un goût de moisi. Est-ce qu'il y a une solution ?

CB  : avec ce printemps pluvieux, et les dernières chaleurs, vos fraisiers ont été attaqués par le botrytis, et malheureusement, il n'y a pas grand-chose à faire. Si vos fraisiers sont remontants, aérez la plantation, débarrassez-vous rapidement des fruits malades et des parties végétales attaquées. Griffez le sol autour des fraisiers et paillez avec de la fougère ou de la paillette de lin. Évacuez-bien les déchets, ne les mettez pas au compost ! 

Il existe dans le commerce des produits anti-pourriture fruitière mais essayez des pulvérisations régulières d'une décoction de prêle, la décoction de racines seules d'orties ou une macération d'ail. 

 

Paul  a un grand verger à Rozérieulles, il a beaucoup de mousses et de lichens surtout sur les arbres fruitiers. Paul vous demande si vous avez une recette pour lutter contre ce phénomène qui nuit à la fructification.

CB  : Le début de saison frais et pluvieux a dû favoriser le développement de mousse et de lichens. Le sulfate de fer et les bouillies cupriques peuvent être efficaces. Mais cet hiver, il faudra bien brosser les branches et les troncs, aérer par la taille les branches charpentières et dégager le cœur des arbres. Au printemps, le badigeonnage des troncs avec de la chaux est efficace. 

(© RF)