Les totems végétalisés, une nouvelle façon de fleurir la ville

écouter (3min)

Inspirés par la luxuriance de la nature, deux jeunes Gardois ont créé des totems végétalisés adaptés aux exigences de la ville et à la nécessité de faire baisser les factures d'eau des communes. 

Article rédigé par
Isabelle Morand - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le premier totem a été installé dans la commune de Saint-Mathieu de Tréviers, dans l'Hérault. (ISABELLE MORAND / DR / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Une ville, un village fleuris, c’est très agréable. La végétalisation des espaces publics améliore notre cadre de vie mais la facture est souvent lourde pour les communes entre l’achat des plantes, les dépenses en eau, l’entretien.

Des équipements démontables et modulables

Pour concilier fleurissement, qualité de l’environnement et maîtrise des coûts, deux copains du Gard ont eu l’idée voilà 6 ans de créer des totems végétalisés. Ils peuvent être installés n’importe où, puisqu’il sont démontables.

Jonathan Nicolas et Jérôme Gautherat, les cofondateurs de l'Atelier Organique et créateurs des totems.  (ISABELLE MORAND / DR / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Jérôme Gautherat est avec Jonathan Nicolas le cofondateur de la société Atelier Organique qui fabrique ces totems : "Notre solution, elle, se divise en trois parties principales : une partie basse sur laquelle on peut venir accrocher une structure de bois et de métal. Et sur cette structure, on peut installer de nombreux pots. Le résultat, c'est un totem fleuri à 360°C.  Le totem vient englober tout type de mât et de poteaux, de luminaires sans les toucher ni les dégrader. Nous avons imaginé cette solution pour limiter l'empattement au sol, ne pas avoir à creuser le sol."

"Les totems sont autoportants, il est donc possible de les installer dans toutes les zones urbaines, les places, les trottoirs, les devantures de magasins..."

Jonathan Gautherat, l'Atelier organique

à franceinfo

Pas d'eau gaspillée

Chaque totem possède un réservoir intégré de 420 litres qui permet une autonomie en eau de quatre à six semaines, en fonction de la grandeur du modèle choisi. Le nombre de remplissages annuels est de l’ordre de 8, grand maximum.

Chaque plante installée bénéficie de son propre arrosage par un système de micro-irrigation racinaire inventé par les deux copains entrepreneurs.

Du vert toute l'année ! 

Les totems sont plantés à 360°C avec des plantes vivaces pour l’ombre et le soleil.  Jonathan Nicolas est en charge du choix des plantes : "Globalement, ce sont des plantes persistantes qui fleurissent à différentes saisons (sédums, carex, delospermas, heuchères, euphorbes... On a un aspect vert toute l'année.

Notre objectif, comme on va positionner des totems un peu partout en France, c'est de s'adapter à la palette végétale de plantes vivaces qui fonctionne bien dans chaque ville ou région où on va les positionner."

Et connectés en plus ! 

Les totems sont programmables à connectés à distance. Il permet de gérer via Bluetooth, wi-fi ou 3G la programmation ou la vérification de l'arrosage. Il est également possible de vérifier le niveau de la réserve d'eau et de recevoir une alerte quelques jours avant pour prévoir le remplissage de la cuve. L'objetif : réduire le temps accordé à l'entretien de ces totems. 

Les plantes sont installées dans leur bac et le système de micro-irrigation racinaire est mis en place.  (ISABELLE MORAND / DR / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Le premier totem de l’Atelier Organic a été installé en octobre dernier dans la commune de Saint-Mathieu-de-Tréviers dans l’Hérault. D’autres devraient prochainement trouver leur place dans une dizaine de municipalités de la région Occitanie. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.