Jardin, France info

Le tuteurage, le haubanage et le palissage des arbres fruitiers

L'hiver et le début du printemps sont les périodes idéales pour vérifier, consolider et améliorer le tuteurage, le haubanage et le palissage des arbres fruitiers et d'ornement ainsi que les plantes grimpantes.

(©)

Pour bien
faire : il faudrait systématiquement renouveler les attaches, voire desserrer
les liens qui ont une tendance à blesser ou étrangler les branches et les troncs.

Le tuteurage consiste à soutenir une plante avec un tuteur,
un échalas, une perche ou des rames. Le palissage implique une notion de
contrainte. Il s'agit d'imposer une direction déterminée à une plante. Pour moi :
il porte aussi une notion d'esthétique.

Tout comme le tuteurage, on cherche en palissant à préserver
la plante des ruptures possibles.

Pour les arbres plantés récemment à racines nues ou ceux
dont l'enracinement est considéré comme faible ou difficile, je préconise de
renforcer le tuteurage par un haubanage. Le haubanage est une technique qui consiste
à utiliser des câbles pour maintenir, fixer ou consolider les arbres plantés
cet hiver ou ceux de plantation plus ancienne qui peuvent être fragilisés par
les intempéries.

Malheureusement cette technique est assez difficile à mettre
en place dans les très petits jardins.

Un dernier conseil : profitez de la saison et de ces opérations
de palissage pour inspecter les troncs et les branches charpentières :
afin de soigner les éventuelles blessures des écorces ; supprimez le bois
mort et les branches malades... et pensez au traitement d'hiver.

(©)