Cet article date de plus de cinq ans.

Le biota, cousin des thuyas, et les bulbeuses printanières

écouter (5min)
Tout savoir sur le biota, comment le tailler, et les conséquences de l'hiver tardif sur nos bulbeuses printanières... Claude Bureaux, notre maitre jardinier a quelques bons conseils pour répondre aux questions des auditeurs et internautes.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (© Fotolia)

Marie à Ormesson-sur-Marne dans le Val de Marne s’inquiète pour ses bulbeuses printanières : "Cette année, mes tulipes et mes narcisses se sont réveillés bien avant Noël et mes jacinthes sont déjà presque  en  fleur. Avec l’arrivée du froid, je risque de perdre les floraisons. Dois-je protéger mes bulbes avec un voilage ou un paillage ?

Marie, les bulbeuses à floraison printanière peuvent en cas d’un début d’hiver trop doux apparaitre beaucoup plus tôt que d’habitude. En règle générale les jonquilles, les tulipes et les narcisses stoppent leur poussée dès que la température descend en dessous de 5°. Seules les fritillaires risquent réellement de souffrir de ce dérèglement climatique.

Au-dessous de -2, -3°, les boutons de jacinthe peuvent noircir, si ceux-ci sont bien développés et prêts à fleurir. Ce qui devrait perturber leur floraison printanière.

La floraison des jacinthes, devant se situer normalement dans votre région entre mars et avril, vous pouvez dès maintenant les recouvrir d’un paillage ou d’un couvert de branchages d’arbres ou d’arbustes à feuilles persistantes.

Il ne sera pas nécessaire de protéger les tulipes, les narcisses, les jonquilles, les crocus à floraison printanière, les muscaris ou le muguet.

Le printemps trop pluvieux risque d’être plus défavorable à la floraison de ces bulbeuses, qu’un hiver tardif.

 (Attention de bien respecter la distance légale, surtout pour des thuyas © Liane)

Gilberte à Pont-sur-Yonne en Bourgogne  : "Nous venons de nous installer dans une nouvelle maison avec un petit jardin. Dans ce jardin pousse un biota qui a, parait-il, plus de 50 ans. Il occupe beaucoup de place. Peut-on sans dommage l’élaguer et le tailler ?"

Le biota est un conifère cousin des thuyas. Il est assez rustique et supporte bien la taille. Il a été souvent employé pour faire des haies car il craint moins la canicule et la sécheresse que le thuya.

Les vieux biotas plantés en isolé ont souvent un port naturel harmonieux. La taille de branches maitresses peut malheureusement favoriser un déséquilibre inesthétique. Je vous conseillerais donc de désépaissir sur plusieurs années le volume du feuillage ou d’essayer la technique japonaise de la taille en nuages . La meilleure saison pour tailler reste encore l’automne avant les grands froids.

Si vous devez vous débarrasser de grosses branches, songez à couvrir les plaies de taille de goudron de Norvège.

C’est un goudron de pin qui s’applique à l’aide d’un pinceau. Dans le commerce on peut aussi se procurer (pour favoriser la cicatrisation) un baume à base d’huile de ricin et d’éthanol ou un goudron de pin des Landes en aérosol. Ces produits sont utilisés en jardinage biologique.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.