Cet article date de plus de sept ans.

La mousse tue-t-elle le gazon ?

écouter (4min)
Ce week-end, nous aurons une période de redoux. Au jardin, en période de gel, on évite de piétiner les plates-bandes et les gazons et de toucher aux plantes et au feuillage persistant.  Au potager, veiller à pailler vos poireaux et vos choux. Cela facilitera l'arrachage pour la soupe. Tout l'hiver ! Éviter également de tasser la terre sous vos pieds : la terre tassée dégèle plus lentement et conserve le froid.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
 (©)

Simon qui a un petit jardin près de Laval. Il n'arrive
jamais à réussir la mâche. Alors que le reste de ses légumes et de ses fleurs y
poussent très bien. Pourquoi?

  La mâche, que les jardiniers appellent parfois 'doucette' ou
'boursette', est une plante qui pousse à l'état naturel (chez nous). Mais dans
différentes régions, les jardiniers ont créé des variétés améliorées. La mâche exige un sol ferme et frais lors du semis. Dans
votre région, on peut la semer d'août à octobre à la volée ou en lignes
espacées de vingt centimètres sur un terrain propre et ferme. Un simple binage
superficiel suffit souvent à la préparation du sol avant le semis. Enterrez la
graine par un ratissage et plombez bien le sol pour un gazon. Vous devrez arroser
régulièrement le semis (au moins pendant une quinzaine de jours) pour une bonne
levée de la semence. Mais attention, il existe de nombreuses variétés de mâche. Je
vous conseille pour un semis dans la région de Laval : la mâche verte d'Étampes,
la mâche verte de Cambrai, la coquille de Louviers ou la mâche dites à grosses
graines, qui est très rustique et très productive.

Catherine, à Annecy, voudrait savoir si la mousse tue le
gazon.

Catherine, que ne ferait-on pas pour avoir une pelouse
impeccable ? Les jardiniers cherchent toujours à se débarrasser de la
mousse... Mais sachez qu'elle n'abime en aucun cas le gazon. Si la mousse de
développe, c'est que le gazon n'est pas suffisamment vigoureux. Le drainage est peut-être insuffisant, le sol trop tassé,
trop acide ou le jardin trop ombré. Supprimer la mousse ne règle pas le
problème et ne fera pas repousser le gazon. Traiter au sulfate de fer risque
d'acidifier encore plus le sol. Pour que la mousse disparaisse, on peut épandre
de la chaux, scarifier la pelouse et élaguer certains arbres pour apporter de
la luminosité. Mais pourquoi ne pas laisser la mousse s'installer là où
elle en a envie ? Elle forme toujours un tapis vert et quantité de fleurs
s'y plaisent, notamment les narcisses, les anémones et les perce-neiges, ainsi
que les plantes qui aiment les sols frais et ombragés. Croyez-vous que la
pelouse d'un jardin familial doit obligatoirement ressembler à un golf ou à un
terrain de foot ?

Véronique, à Juvisy ; vient de recevoir en cadeau une
belle potée d'adiantum. Elle voudrait des conseils pour bien
l'entretenir et la conserver le plus longtemps possible. Elle précise qu'elle
n'a pas la main verte.

  L'adiantum, dit cuneatum, que les jardiniers et les
fleuristes appellent capillaire, est bien connu et facile d'entretien. C'est
une fougère originaire du Brésil, nommée ainsi à cause de la finesse de ses pétioles
très minces, brillants, semblables à des cheveux. Sachez que cette plante redoute particulièrement la sécheresse
dans le pot, ainsi que l'ambiance des appartements. Elle n'apprécie pas non
plus les courants d'air. Arrosez-la et bassinez-la régulièrement. Un petit
passage de temps en temps sous la douche ne peut pas lui faire de mal. A cette
époque de l'année, donnez-lui de la lumière et moins d'eau. Pulvérisez sur son
feuillage de l'eau tiède, pas trop calcaire si possible. La température idéale de conservation est de 15°C et surtout
tenez-là à l'écart des appareils de chauffage. En cas de dessèchement du feuillage,
faites tremper la motte pour l'imbiber à nouveau et coupez les feuilles sèches. Il faudra faire un rempotage annuel au printemps de
préférence avec un terreau de feuilles ou un terreau pour plantes vertes du
commerce. Et surtout, n'apportez jamais aucun engrais pour plantes d'appartement :
ils sont trop riches en azote. Attention au risque de brulures des frondes et
des racines.

Marie-Laure, dans la banlieue de Poitiers, a acheté ce
printemps dans une fête des plantes une allamanda en pot. Il a fait tout l'été
de belles fleurs jaunes d'or, mais il est maintenant défleuri. Elle vient de le
rentrer dans sa véranda et se demande si elle doit aussi le rempoter.

  L'allamanda est un petit arbuste sarmenteux, originaire d'Amérique
tropicale. Il craint le gel. Vous avez bien fait de l'hiverner dans votre
véranda. Laissez-le passer l'hiver ainsi, bien à l'abri. La température idéale
pour l'hivernage est de 15°C environ. Vérifiez régulièrement l'arrosage, une
fois par semaine, pas plus. Vous devrez le rempoter en mars dans un mélange de terreau
de feuilles et de terre franche un peu argileuse. Surtout, surveillez bien le
drainage du contenant. Un lit de gravier ou de cailloux d'au moins 1/3 au fond
du pot est recommandé. A la même époque, vous devrez le tailler en raccourcissant
toutes les ramifications à deux ou trois yeux. Au printemps, dès que la
température extérieure sera favorable, installez-le dans un endroit du jardin
ou sur le balcon dans un lien chaud et lumineux, sans insolation directe. Pour ce type de végétaux, sous nos climats, un apport d'engrais
pour fleurs au commerce est souvent nécessaire pour un bon démarrage floral.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.