Jardin, France info

Jardin. Utilisez les rosiers en couvre-sol

Pour fleurir des talus ou remplacer les plantes vivaces, pensez aux rosiers couvre-sol.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Rosier \'Souvenir d\'Adolphe Turc\'
Rosier 'Souvenir d'Adolphe Turc' (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE)

Utiliser les rosiers pour couvrir le sol n’est pas encore une pratique très répandue. Dommage car elle est simple à mettre en œuvre et très efficace. Pensez-y si vous avez un talus à végétaliser, une descente de garage à fleurir ou si voulez remplacer un massif de plantes vivaces.

Six mois de fleurs

Certains rosiers s’étalent en beaux tapis fleuris. D’autres forment des petits buissons et leurs branches à port souple retombent jusqu’au sol. La plupart de ces rosiers couvre-sols sont remontants. Cela signifie qu’ils sont capables de fleurir plusieurs mois d’affilée.

Édith Brochet-Lanvin les cultive, dans la Marne, dans son jardin-pépinière de la Presle : "Ces rosiers peuvent fleurir du mois de mai jusqu’aux gelées, c’est un peu en fonction des variétés. Le petit rosier 'The Fairy' fleurit relativement tard, à partir de juin, mais il est capable de fleurir jusqu’aux premiers grands froids. Une autre variété, 'Toscana', va fleurir plus tôt mais peut-être un peu moins longtemps. Généralement, ces rosiers offrent des floraisons pendant cinq à six mois et quasiment, sans interruption. Ils épanouissent des petites fleurs, simples, doubles ou en pompons." 

Comment bien les planter

Ces rosiers, parfois bien épineux, sont peu sensibles aux maladies. Avec le temps, ils peuvent s’étaler sur 1 à 2 m2. Du côté de la taille, c’est le service minimum. Il suffit à la sortie de l’hiver de les débarrasser de leurs branches mortes.

Le plus important, c’est de bien les planter en suivant les conseils d’Edith: "Le rosier est une plante gourmande. Une plantation réussie, c'est d'abord creuser un trou plus profond que large pour donner une place suffisante à la racine pivotante du rosier. Puis, il faut apporter de la matière organique, du compost maison, de l'or brun. Vous mélangez à la terre de jardin, vous plantez, vous rebouchez le trou et vous arrosez, c'est tout !" 

Édith Brochet-Lanvin, pépinière et jardin de la Presle (Marne). 
Édith Brochet-Lanvin, pépinière et jardin de la Presle (Marne).  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE)

Ils font des bébés tout seuls

N’hésitez pas à les pailler avec des déchets de taille, par exemple. Jamais d’écorce de pin qui acidifie le sol. Et laissez-les pousser comme ils l’entendent. Les branches en touchant le sol ont la faculté de pouvoir s’enraciner pour former de nouveaux rosiers. 

Merci à Édith Brochet-Lanvin. Dans sa pépinière, vous trouverez un très large choix de rosiers tiges et pleureurs, nains et couvre-sols, grimpants et lianes, sans oublier les rosiers botaniques dont on redécouvre la force et la beauté.

Sur l'agenda

- Journées des plantes d'Albertas, à Bouc-Bel-Air (Bouches-du-Rhône). Plantes rares et méditerranéennes. 

- Fête des plantes au château Bellenau, à Carentan-les-Marais (Manche).

- Fête des plantes, à la citadelle de Doullens (Somme). Thème de cette édition : "Les femmes et les plantes".

Rosier \'Souvenir d\'Adolphe Turc\'
Rosier 'Souvenir d'Adolphe Turc' (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE)