Jardin, France info

Jardin. Mon jardin en permaculture : les tomates

Guylaine Goulfier est journaliste spécialisée en jardinage biologique. Auteur de "La révolution au potager", elle nous explique comment le jardinier d'aujourd'hui reconsidère son rôle et s'occupe du potager en sachant qu'il ne peut pas tout controler. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Plants de tomates
Plants de tomates (SAWITREE PAMEE / EYEEM / GETTY IMAGES)

Pailler, construire des buttes, cultiver sur couche... Actuellement le jardinage vit à l'heure de la permaculture. Mais de quoi s'agit-il exactement ? La permaculture, c'est ne pas chercher à dominer la nature mais à jardiner avec. Pour le découvrir, je vous invite, au gré des travaux dans le jardin, à constater qu'en pratique, la permaculture c'est très simple.

Rendez-vous au potager où les tomates semblent affectées d'un étrange mal

Peut-être le constatez-vous chez vous : les tomates se forment… puis leur extrémité brunit et noircit. Que se passe-t-il ? Est-ce là l'effet d'un champignon, d'un virus, d'une bactérie ? Et que faire pour sauver nos récoltes ? Pas de panique, ce n'est pas grave. 

Cet étrange phénomène s'appelle "nécrose apicale" de la tomate, trivialement mais couramment connue des jardiniers sous le nom de "cul noir". Et ce n'est pas une maladie. Il s'agit de la manifestation d'une carence en calcium. Non pas parce que le sol manque de cet élément, mais parce que les plantes n'arrivent plus à l'absorber.

Pourquoi ? En cause les conditions météorologiques (pas simplement de fortes chaleurs comme on les vit depuis plusieurs semaines mais aussi de grands écarts de température, des épisodes de sécheresse suivi de grosses pluies).

Alors, que faire ? Rien du tout !

Patientez sans vous inquiéter : la nécrose apicale est un phénomène très courant, sans gravité (les tomates sont souvent consommable une fois la partie brune retirée) et toujours ponctuel : il passe seul, sans intervention du jardinier. Inutile d'ajouter du lait dans l'eau d'arrosage : le peu de calcium qu'il contient n'est absolument pas absorbable par les plantes.

L'enseignement de la permaculture ?

De nombreuses affections des plantes sont sans gravité. Le jardinier n'intervient qu'en cas de réelle nécessité.

Plants de tomates
Plants de tomates (SAWITREE PAMEE / EYEEM / GETTY IMAGES)