Jardin, France info

Jardin. Le jardin des Sables, dans la Drôme

Un jardin original et généreux, ouvert à tous, dans la Drôme.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Saule, cornouiller des pagodes (Cornus controversa \'Variegata\'), hydrangéas...
Saule, cornouiller des pagodes (Cornus controversa 'Variegata'), hydrangéas... (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Le jardin des Sables, à Montvendre, dans la Drôme, Annie Amoretti et Jacques, son mari, y passent toutes leurs journées. Mais pas leurs nuits. Leur maison est ailleurs. Ce jardin privé, mais sans portail, ni murs est ouvert à tous ceux qui veulent peindre, lire ou se balader.

Marche ou crève !

Voilà 22 ans, Annie a acheté ce terrain d’un peu plus de 1 hectare, où seul un petit figuier poussait au milieu d’un cabanon écroulé. Le figuier est toujours là, noyé au milieu de centaines d’arbres et d’arbustes. Peu de fleurs, car pour citer la jardinière, les fleurs ça ne l’intéresse "pas des masses". En revanche, les écorces, les feuillages, les silhouettes sont sa passion.

Annie Amoretti dans son Jardin des Sables, à Montvendre (26).
Annie Amoretti dans son Jardin des Sables, à Montvendre (26). (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Annie a planté chaque bébé arbre avec amour, mais pas question pour elle d’en être ensuite l’esclave : "À la plantation, je leur donne ce qu'il faut, du terreau mélangé à la terre, de la corne broyée. Après, il faut qu'ils se débrouillent tout seuls. Ici, c'est marche ou crève ! C'est un peu dur de dire ça, mais je ne peux pas mettre un cache-nez à toutes mes plantes ; je ne peux pas m'occuper d'elles chaque année, remettre du terreau etc. Mais, elles me le rendent bien, mes plantes. Elles sont belles et j'en suis ravie." 

Un paradis pour les petits

Le jardin des Sables, les enfant adorent s’y promener. Il faut dire qu’Annie leur a aménagé ça et là des surprises. Il peuvent se cacher sous le manteau des arbres pleureurs ou se glisser dans la cachette du hêtre tortillard (Fagus sylvatica tortuosa).

Les enfants adorent se cacher derrière et dans la chevelure du conifère (à droite). 
Les enfants adorent se cacher derrière et dans la chevelure du conifère (à droite).  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)


Pendant ce temps, parents et grands-parents peuvent profiter de la beauté des érables du Japon (Acer), des hydrangeas, du jujubier (Ziziphus jujuba) et des sumacs de Virginie (Rhus typhina), diablement envahissants mais si beaux. Et dialoguer avec Annie qui ne demande que ça : "Je fais des connaissances magnifiques à travers le jardin. Tous ceux qui entrent sont, généralement, des gens adorables - connaisseurs ou pas, on s'en fout -  qui aiment le jardin. Nous pouvons discuter ensemble. J'ai besoin de ça pour vivre. Je ne pourrai pas vivre sans jardin. D'ailleurs, je sais pas ce que je serais devenue sans jardin..."

Ce jardin des sables, je vous invite à le découvrir si vous êtes de passage dans la Drôme. Il est à l’image de sa jardinière : libre, original et généreux.

Adresse : Chemin des Sables, 26120 Montvendre.

Merci à Annie et Jacques pour leur accueil chaleureux... et leur passion jardinière.

Saule, cornouiller des pagodes (Cornus controversa \'Variegata\'), hydrangéas...
Saule, cornouiller des pagodes (Cornus controversa 'Variegata'), hydrangéas... (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)