Jardin, France info

Jardin. La récolte des olives et l'entretien des oliviers

Quelles variétés pouvez-vous cultiver ? Et comment entretenir votre olivier...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Récolte des olives dans le Luberon. 
Récolte des olives dans le Luberon.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

La récolte des olives bat son plein en ce moment. On ne cultive pas les mêmes variétés partout. À chaque département ou région, ses variétés de prédilection par exemple la 'Caillette' dans les Alpes Maritimes, la 'Grossane' dans la vallée des Baux-de-Provence. Une exception : la 'Picholine' présente à peu près partout dans les oliveraies du sud de la France et en Corse.

Les olives sont récoltées dans des caissettes. Chaque caissette contient environ 25 kilos de fruits.
Les olives sont récoltées dans des caissettes. Chaque caissette contient environ 25 kilos de fruits. (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Une récolte avant ou après les gelées

Dans le Vaucluse, on cultive cette fameuse 'Picholine' mais aussi la 'Verdale de Carpentras', la 'Lucques' ou la 'Tanche'. En novembre, en Provence, la stridulation des cigales est remplacée par le bruit des peignes mécaniques ou électriques. On entend aussi des "plocs plocs", c'est le bruit que font les olives qui tombent sur les bâches étendues sous les arbres.

Mais combien faut-il de kilos d’olives pour faire un litre d’huile ? Mickael Guibert est jardinier au Domaine des Andéols dans le Vaucluse. Un domaine qui compte 996 oliviers : "Tout dépend si la récolte est effectuée avant le gel ou pas. Quand l'olive n'a pas pris le gel, elle contient encore de l'eau. Il faut alors compter 7 kilos pour avoir un litre d'huile. Une fois que l'olive a pris le gel, il suffit de 5 ou 6 kilos pour produire 1 litre."

Mickael Guibert, jardinier au Domaine des Andéols, dans le Luberon.
Mickael Guibert, jardinier au Domaine des Andéols, dans le Luberon. (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Taille, bouillie bordelaise et mastic

À la fin de la journée, les olives sont apportées au moulin qui va les transformer en une huile plus ou moins dense, plus ou moins fruitée.

Si vous avez un ou plusieurs oliviers chez vous, n’oubliez pas de les tailler en fin d’hiver pour améliorer la fructification, et donc votre production d’olives. Après la taille, pulvérisez de la bouillie bordelaise pour protéger l’arbre de la fumagine et de la maladie dite de l’œil de paon.

Si vous éliminez des grosses branches, appliquez du mastic sur la coupe pour éviter le débarquement de virus, de champignons ou, plus étonnant, de fourmis comme a pu le constater Mickael :

"J'ai eu un cas récemment en taillant un olivier. Je sentais des petites bébêtes sur mon avant-bras, et j'ai vu des fourmis. Bizarre... Et, en coupant la branche, je me suis rendu compte qu'elles avaient carrément niché dans l'olivier. Elles sont parvenues à entrer dans l'arbre à partir d'une vieille branche abîmée et elles se sont installées dans l'olivier. J'ai enfin compris pourquoi j'avais d'un côté de l'arbre des branches sèches et de l'autre côté des branches en pleine forme. Donc, quand vous éliminez une branche, grosse ou vieille, n'oubliez pas d'appliquer du mastic sur la coupe." 

Griffonnez le sol

Un dernier conseil : griffonnez le sol autour des oliviers. Ne retournez surtout pas la terre. Contentez-vous de la griffer sur une faible profondeur pour l’aérer et supprimer les herbes indésirables au pied des arbres. 

Merci à Mickael Guibert et à l'équipe des jardiniers du Domaine des Andéols.

Récolte des olives dans le Luberon. 
Récolte des olives dans le Luberon.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)