Cet article date de plus de huit ans.

Yom, clarinettiste klezmer virtuose

écouter
YOM, le clarinettiste klezmer est en tournée dans toute la France avec son nouvel album "The Empire of love".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Yom commence la clarinette à l'âge de cinq ans, et après une
brillante formation classique au conservatoire supérieur, il découvre sa
vocation pour la musique klezmer à l'âge de 17 ans. YOM vient de sortir un nouvel album, voyage halluciné à
mi-chemin entre l'électro psychédélique et la musique traditionnelle juive
d'Europe centrale. Yom circule depuis l'adolescence entre la musique classique,
le klezmer et l'expérimental. Son nom de scène est intimement lié à ses origines juives
hongroises, Yom veut dire le jour en hébreu. 

Du côté de sa mère, Yom est originaire de Transylvanie, sous
le coup des premières lois antisémites qui interdisent aux juifs de faire des
études, son grand-père décide de s'exiler. Il arrive en France en 1936 et
rencontre sa femme dans les réseaux de résistance au Chambon-sur-Lignon. Du côté de son père, Yom hérite de la vocation de son grand-père
ch'ti, clarinettiste de bal.

C'est en écoutant Pierre et le loup de
Prokofiev que Yom reconnaît son destin de clarinettiste. Il a cinq ans et au
début personne ne le prend au sérieux. 

Brillant élève au conservatoire où il remporte le premier
prix à l'unanimité à la fin de sa formation, Yom se retrouve par hasard à jouer
les remplaçants dans un ensemble klezmer où il remplace au pied levé le
clarinettiste du groupe.

Retrouvez Yom en tournée dans toute la France avec son
nouvel album The Empire of love , le 18 octobre à Arles, le 7 novembre à Savigny le
Temple, le 21 novembre à Grenoble et le 2 décembre au Bataclan à Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.