Cet article date de plus de neuf ans.

Mouloud Mansouri, un souffle de liberté en prison

écouter (5min)
Mouloud Mansouri est le fondateur de l'association "Fu-Jo" qui organise des ateliers d'écriture et des concerts en prison. Condamné pour trafic de stupéfiants, lui-même a passé dix ans de sa vie en prison. Aujourd'hui, il continue d'y retourner sans relâche, mais cette fois, pour la bonne cause.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (©)

Depuis cinq ans, avec son association Fu-Jo, Mouloud Mansouri a convaincu
les grands noms du rap et de la chanson française à venir se produire en prison.
 Diam's, IAM, Kery James, Olivia Ruiz, Grand corps malade et
bien d'autres ont déjà répondu présent.

Une histoire qui commence en 2005 alors
que Mouloud Mansouri est encore derrière les barreaux. Détenu à la prison de Val-de-Reuil, il parvient à convaincre
le directeur de l'établissement de le laisser organiser un premier concert. Avec
l'aide de Cut Killer, il fait venir des rappeurs comme Medine ou Sefyu et alors
qu'il est encore détenu, il réussit à organiser 8 concerts de l'intérieur.

A peine sorti de prison, Mouloud Mansouri décide de
continuer
. Les ateliers d'écriture et les concerts sont des moments de liberté
précieux pour les détenus. Depuis la création de l'association en 2008, Mouloud Mansouri
a organisé plus de 200 concerts Hip Hop Convict dans les prisons
françaises.

Avant de se lancer dans l'associatif et de se contenter d'un
modeste salaire, Mouloud Mansouri vendait 100 kilos de haschich par mois pour
un bénéfice net de 60.000 euros. Il est encore enfant lorsque son père, chauffeur livreur
meurt dans un accident de voiture. Sa mère, cuisinière et femme de ménage, se retrouve veuve du
jour au lendemain et élève seule ses quatre enfants. Pour les préserver des mauvaises fréquentations, elle
parvient même à installer toute la famille dans une résidence tranquille près
du château de Hyères.

Mais face à la richesse qui l'entoure, Mouloud rêve de
s'offrir une vie meilleure
. Adolescent, il découvre l'argent facile : il
rencontre des gamins qui vendent des barrettes de shit, le business semble
facile. Il s'engouffre dans la brèche jusqu'à arriver aux sommets du trafic.  

A l'époque Mouloud Mansouri est déjà un passionné de
musique
. DJ à ses heures perdues, il organise des soirées. Mais lorsqu'il pense
à sa reconversion, il est déjà trop tard. La "dernière cargaison"
sera celle de trop. A 24 ans, il est arrêté. Avec le cumul des peines, il est
condamné à 17 ans de prison. Avec les remises de peine, il sort en liberté
conditionnelle après dix ans de détention. Comme il le dit aujourd'hui, Mouloud
Mansouri est un "survivant" , prêt à tout pour amener un peu de
bonheur aux détenus, faire entrer un peu de culture derrière les barreaux.

Depuis un an, Mouloud Mansouri prépare la sortie d'un album
entièrement fabriqué à la maison d'arrêt d'Aix-en-Provence
. Cinq détenus
vont avoir la chance d'enregistrer leurs chansons en collaboration avec les
plus grands noms du rap français.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.