Itinéraires, France info

Ibrahim Maalouf, trompettiste prodige

En concert dès l'âge de neuf ans, Ibrahim Maalouf est allé à la bonne école puisqu'il est né (à Beyrouth en 1980) dans une famille d'artistes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Petit-fils de Rushdi Maalouf, journaliste, poète et
musicologue, neveu de l'écrivain Amin Maalouf, fils du trompettiste Nassim
Maalouf et de la pianiste Nada Maalouf, Ibrahim Maalouf a appris la musique
avec son père, ancien élève de Maurice André au Conservatoire national
supérieur de musique et de danse de Paris. : "C'est vrai que j'ai
étudié à la maison tous les jours, dans une certaine rigueur. (...) J'ai réclamé
à mon père de faire de la trompette dès l'âge de quatre, cinq ans et il a
refusé. Il a fini par accepter vers l'âge de sept ans. En réalité, ce n'était
pas trop pour l'instrument. Je n'aimais pas particulièrement la trompette et je
n'ai même pas vraiment aimé en faire jusqu'à l'âge de 19, 20 ans. C'était
surtout une manière de me rapprocher de mon père. J'avais vraiment envie de
passer du temps avec lui.
"

A 15 ans, il interprète l'œuvre la plus difficile dans le
répertoire pour trompette classique

Dès l'âge de neuf ans, Ibrahim Maalouf accompagne son père
en duo à travers l'Europe et le Moyen-Orient sur du répertoire baroque de
Vivaldi, Purcell, Albinoni... "C'était pour ça que j'avais envie de jouer
de cet instrument. Je voyais mon père partir en concert, j'avais envie de
partir avec lui. On parlait dans l'avion, il m'expliquait des choses, il me
racontait sa vie...
" Il accompagne son père en duo à travers l'Europe et le
Moyen-Orient sur du répertoire baroque de Vivaldi, Purcell, Albinoni, etc. Il
découvre le public et le public le découvre, lentement.

À 15 ans, Ibrahim se fait remarquer par les professionnels
lorsque, en concert avec orchestre de chambre, il interprète le 2e Concerto
Brandebourgeois de Bach, considéré par de nombreux trompettistes comme étant
l'œuvre la plus difficile dans le répertoire pour trompette classique. Quelques
années plus tard, Ibrahim rencontre Maurice André qui l'encourage à en faire
son métier. Ibrahim décide alors d'abandonner ses études, pour se consacrer
définitivement à la musique.

De Beyrouth à l'Olympia

Ibrahim Maalouf nait le 5 novembre 1980, en pleine guerre
civile au Liban. À cause des bombardements, sa famille ne peut l'enregistrer à
l'état civil avant le 5 décembre. Sa famille fuit le Liban en raison de la
guerre. Ibrahim Maalouf grandit en banlieue parisienne avec ses deux parents et
sa sœur Layla de deux ans plus âgée que lui. Il y fait ses études jusqu'à l'âge
de 17 ans et obtient un baccalauréat général scientifique avec une spécialité mathématique
au lycée Geoffroy-Saint-Hilaire d'Étampes (Essonne).

Aujourd'hui, Ibrahim Maalouf est le seul trompettiste au
monde à jouer la musique arabe avec la "trompette à quarts de tons",
inventée par son père dans les années 1960. Ibrahim est également lauréat de
grands concours de trompette classique au monde. En juillet 2010, il reçoit la
Victoire de la révélation instrumentale de l'année (prix Frank Ténot) aux
Victoires du Jazz, à Juan-les-Pins. En 2013, il est à nouveau récompensé aux
Victoires du Jazz, dans la catégorie Artiste ou formation de l'année. Il reçoit
également le titre de "Jeune artiste œuvrant pour le dialogue
interculturel entre les mondes arabe et occidental" par la directrice
générale de l'UNESCO, Irina Bokova, lors d'une cérémonie organisée le 13 avril
2011 au Siège de l'UNESCO.

Retrouvez Ibrahim Maalouf en tournée dans toute la France jusqu'en
octobre prochain, avec trois dates importantes : l'Olympia le 24 mars et
la Cigale le 9 & 10 octobre.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)